Magazine Autres sports

Sautons aux conclusions, les matches de 13h

Publié le 15 novembre 2010 par Sixverges
Sautons aux conclusions, les matches de 13hLes Bills gagnent enfin (de peine et de misère) et les Browns en échappent une contre les Jets...
On n'a pas été trop gâtés par les matches de 13h mis à part d'excellents matches à Cleveland et à Jacksonville...
Lions 12, Bills 14
C’était le bowl de la médiocrité de la semaine mais les Bills ont finalement réussi à remporter leur premier match de la saison. Mais il s’en fallu de peu que ça s’en aille en prolongation. Avec une avance de 14-6 à la fin du 4ième quart, les Lions ont finalement marqué un touché mais ont raté le converti de 2 points. Fred Jackson s’est illustré avec un match de 133 verges par la course, 1 TD en plus de marquer un TD par la passe. On ne se rappelait même plus qu’il jouait encore dans la NFL.
Vikings 13, Bears 27 Les Bears se devaient de ne pas échapper ce match pour rester dans la course aux séries dans la NFC. Et ils ont réussi. Jay Cutler a réussi les gros jeux quand il fallait, Devin Hester a effectué 2 gros retours de bottés décisifs. Sugar Jay a terminé le match avec 237 verges, 3 touchés et 2 interceptions dont une passe de touché décisive à Kellen Davis, leur 2ième TE des Bears. Brett Favre a connu une autre sorti difficile, commettant 3 interceptions en plus d’un fumble. On oublie donc les Vikings cette année et mine de rien, les Bears sont à égalité avec les Packers bien qu’on ne gagerait pas trop sur les chances des Bears de les dépasser au final. Sûrement une des pires équipes à 6-3 depuis plusieurs années.
Jets 26, Browns 20 Quel match les amis. Un classique du mois de novembre. En fait, il ne manquait que la neige. La première demie fut en quelque sorte l’affaire des Bruns. Peyton Hillis courait avec autorité, les Browns variaient à merveille les jeux et formations exotiques pour mêler la défensive des Jets et Colt McCoy avait l’air d’un vétéran de plusieurs saisons. En défensive, les couvertures sur les receveurs des Jets étaient impeccables et le jeu sol des Verts était plutôt timide. Malgré tout, les Jets se sont sauvés avec l’avance en toute fin de demi sur une course d’une verge de Mark Sanchez pour prendre les devant 17-13.
Mais en deuxième demi, domination totale des Jets sur le temps de possession et les gains totaux. Loin au 4ième quart, les Bruns n’avaient que 14 verges totales de gain ! Malgré tout, les Jets étaient incapables de river le clou aux Bruns qui manquaient sérieusement de munitions en attaque avec la perte de Joshua Cribbs. Les Jets se sont contenté d’un placement au 4ième quart avant de voir les Browns égaler le pointage en toute fin de match sur une superbe drive de Colt McCoy qui se termina sur le touché de Mohammed Massaquoi sur une passe de 3 verges avec 44 secondes à faire. On s’en allait en prolongation. Les deux équipe se sont échangé les séquences et on pensait bien que ça allait se terminer en match nulle. Avec moins de deux minutes à faire en prolongation, les Jets ont eu l’excellente idée de tenter le tout pour le tout avec une bombe de Sanchez en fond de territoire sur un 3ième et 14. Les Browns ont intercepté la chose à leur 3. Commande difficile de remonter le terrain, chose qu’ils n’ont pu faire. Après un punt jusqu’au 45 des Jets, Jim Leonard a ramené ça au 37 des Browns avec 24 secondes à faire à la prolongation. Un jeu plus tard, Sanchez y allait d’une magnifique passe sur un screen de 37 verges à Santonio Holmes pour fermer les livres. Les Browns ont bien passé proche de causer une troisième surprise d’affilée mais il leur manquait de munition à l’attaque. Les Jets sont sortent bien mais on avoue qu’ils se sont vraiment bien ajusté à l’entracte pour dominer le deuxième demi. À 7-2, ils sont en excellente position dans l’AFC.
Bengals 17, Colts 23 On a pas trop été impressionné par les Colts. À 17-0 au début du 2ième quart, on pensait bien que le match était dans la poche pour le Indy. Mais étonnement, la défensive des Bengals a su contenir Peyton Manning qui a terminé le match avec seulement 185 verges et aucun touché. Mais les Bengals se sont un battus eux-mêmes en multipliant les gaffes en attaque bien qu’il s’en fallu de peu pour que les Tigrés reviennent dans le match à la fin du 4ième quart. Après le touché de Gresham avec un peu plus de 2 minutes à faire, les Bengals ont repris le ballon sur le botté suivant après l’échappé de Pierce Garcon dans le territoire des Colts. Sur la première passe de Palmer à ce même Gresham, il a eu l’excellente idée d’échappée le ballon pour tuer dans l’œuf la chance des Bengals de gagner le match. Ils ne leur restaient plus de temps d’arrêt et leur marge de manœuvre inexistante.
Les Colts s’échappent avec la victoire mais disons qu’on est perplexe sur leur vraie nature cette année. Ils n’ont toujours pas de jeu au sol et les blessures s’accumulent.
Texans 24, Jaguars 31 Les Jaguars commencent à nous surprendre. David Garrard continue de faire flèche de tout bois avec une autre performance éclatante. 342 verges, 2 touchés dont une superbe passe de 50 verges à Mike Thomas en toute fin de match pour venir clore le débat. Les Texans se sont bien battus mais leur défensive burlesque leur a encore joué des tours. On pensait qu’ils allaient finir à 8-8 comme d’habitude mais là, on peut facilement imaginer que ce sera pire. Le manque de talent en défensive est affligeant et Gary Kubiak pourrait bien écoper en fin de saison. On s’entend que les Jaguars surprennent mais on ne les voit absolument pas faire les séries. En fait, on voit mal comment Garrard pourrait poursuivre encore longtemps sa belle série de succès. Mais encore là, c’est la NFL et c’est n’importe quoi alors pourquoi pas.
Titans 17, Dolphins 29 Parlant de n’importe quoi, parlez-moi d’un match étrange. D’abord, les Dolphins qui avaient confié les rennes de l’attaque à l’ami Pennington, on vu le vétéran sortir du match lors du premier quart avec une autre blessure à son épaule sur le premier coup reçu. Quelle surprise. L’homme au bras de guimauve ne jouera plus cette saison et possiblement plus jamais dans le football professionnel. C’est donc Chad Henne qui est venu en renfort et ce fût pénible. Mauvaise lecture du jeu, des décisions douteuses, le jeune homme est visiblement ébranlé dans sa confiance. Il a tout de même réussi une passe de touché à Patrick Cobbs au troisième quart pour permettre aux Fins de respirer. La défensive a tenu le fort et les Dolphins se sont finalement échappé avec la victoire. Ils ont eu besoin du retour « triomphale » de Tyler Thigpen, d’un flea-flicker et d’une blessure à Kerry Collins pour l’emporter mais la victoire est en banque. Après une blessure à Henne au quatrième quart, Thigpen n’a pas perdu de temps, inscrivant un touché sur sa première séquence de jeu grâce à une passe de 9 verges à Fasano qui mettait le match hors de portée des Titans. Chad Henne serait donc blessé pour la saison et les Dolphins, selon la rumeur, aurait déjà contacté Jamarcus Russell. On parle donc du mode panique pour les Fins.
Quand aux Titans, la défaite fait mal puisqu’à 5-4, ils ont deux matches de retard sur les Colts et disons que l’effet Randy Moss est déjà pas mal mort. Il n’a attrapé qu’une passe pour 26 verges. On veut bien croire que Kenny Britt n’était pas là mais bon. On parle quand même juste de Kenny Britt. Ils devront maintenant se battre pour la deuxième place de leur division avec les Jaguars ce qui, on en conviendra, n’est pas très glamour.
Panthers 16, Buccaneers 31
On s’attendait à se résultat bien que le match fut un peu plus serré que le score le laisse paraître. Les Bucs sont excellents pour battre les équipes médiocres mais un peu moins convaincants contre des équipes de meilleurs niveaux. Disons qu’ils sont déjà en mode « saison 2011 ». Consolation pour les Panthers, Mike Goodson a connu un match de 100 verges et à fait paraître DeAngelo Williams et Jonathan Stewart pour des peewees. Et Jimmy Clauen n’a pas commis d’interception. C’est toujours ça de pris.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines