Magazine Société

herbivores, becs sucrés, fous de Hello Kitty et garçons maquillés

Publié le 01 février 2010 par Ledeclic

Le terme est désormais connu de tous les Japonais « Zoshoku Danshi » caractérise ses Japonais, maigrichons et un peu marginaux, n’ayant d’appétit pour rien et surtout pas d’appétit sexuel. Ils se qualifient eux même par ce terme, signifiant « herbivore ». Les médias ont traité ce nouveau phénomène sociologique sous tous les angles, au point quel es journaux occidentaux s’y sont également intéressés comme ici le Figaro , le Monde ou encore la CNN. Dans le reste de l »Asie, la presse témoigne de l’apparition de ce phénomène en Chine et en Corée.

D’autres nouveaux types de « danshi » (garçon) ont également fait leur apparition. On parle désormais de « Sweets Danshi », pour parler des jeunes garçons qui se nourrissent exclusivement de gâteaux et bonbons. On parle de Kitty Danshi pour désigner ceux qui vouent une passion sans mesure pour « Hello Kitty », ce chaton blanc sur fond rose que l’on voit partout sur les cartables, porte-monnaie et autres accessoires de collégiennes. Les Higasa Danshi (ombrelle) ne supportent pas la lumière du soleil et veulent garder leur peau la plus blanche possible à l »aide de force crème et  grands chapeaux. Ils sont parfois difficilement différentiables des Josei-Danshi, qui se comportent et s »habillent comme des femmes.

Les « danshi » forment peu à peu des communautés, regroupés autour de cette appartenance identitaire nouvelle, avec des habitudes de consommations nouvelles.  De nouvelles gammes de produits ciblant ces communautés et ont donc en sociostyles, c’est-à-dire des cibles, que l’on vise avec toutes sortes de produits dédiés, explique le quotidien Asahi dans un article du 15 octobre.

Ainsi, plusieurs pâtisseries tokyoïtes proposent désormais des formules « all you can eat » pour les amateurs de gâteaux particulièrement goinfres. Les bars proposent des bières très sucrées pour ces mêmes garçons que l’amertume du houblon écœure. Les fanatiques de Hello Kitty peuvent se procurer toute une gamme d’objets à l’effigie du chaton stylisé, comme ces caleçons . Enfin, du maquillage pour hommes vient remplir les rayons « beauté » des grands magasins pour satisfaire les nouveaux besoins de ces garçons efféminés. Les prix exorbitants de ces produits ne semblent pas dissuader ces nouveaux « Danshi », eux-aussi touchés par la crise.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ledeclic 18 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine