Magazine Société

Égalité et discrimination

Publié le 16 novembre 2010 par D.ieu Nous Aime...
Drapeau France 6.jpgEn France, un an après, la maire PS de Montpellier réitère son appel national en faveur du mariage homosexuel, lettre qui ne reçu aucune réponse de la part de Nicolas Sarkozy.
D'un autre coté, l'UMP réintroduit dans la loi, une discrimination entre les couples marés et les couples pacsés.
Hélène Mandroux, maire de Montpellier 1.jpgParti socialiste (PS) 1.jpgHélène Mandroux, la maire de Montpellier, faute d'avoir reçu de réponse du Président de la République après un premier courrier en janvier 2010,alors que celui-ci avait recueilli l'adhésion de 10 000 signataires, élus et citoyens, a de nouveau écrit le 8 novembre 2010 à Nicolas Sarkozy pour lui demander de s'engager afin que le gouvernement se saisisse du dossier du mariage homosexuel.
Homoparentalité 1.jpgElle écrit dan sa lettre "Il est grand temps de faire preuve de courage politique. Le Parti Socialiste a une position claire sur cette question de société. Si nous revenons aux affaires en 2012, nous nous prononcerons, au nom des valeurs qui nous animent, en faveur de l'ouverture du mariage et de l'adoption aux couples homosexuels".
Hussein Bourgi, du Collectif contre l'homophobie, a salué "la constance" et "l'engagement" de la maire.
Hélène Mandroux contre l'homphobie.jpgLes associations LGBT locales, Pink Freak’X, Lesbian & Gay Pride Montpellier Languedoc-Roussillon, le Refuge, et Aides ont organisé un rassemblement, samedi 13 novembre, pour revendiquer symboliquement à l'endroit même où a été lancé l'appel, le 14 novembre 2009, l’accès à un mariage unique pour tous.
Les premières "épousailles civiles LGBTQI" ont été célébrées symboliquement à 17h Place de la Comédie à Montpellier avant un vin d’honneur et des prises de parole Place du Marché aux Fleurs.
Les citoyens, les associations, les élus, les responsables et représentants des partis politiques et forces syndicales étaient invités à rejoindre cette manifestation pour marquer leur attachement au principe d’égalité.
Cette action s'inscrit dans la campagne "égalité des droits" animée par un collectif d’une cinquantaine d’associations, de syndicats et de partis pour l’obtention de droits égaux pour tous, quels que soient la nationalité, la couleur de peau, la religion, l'état de santé, le sexe, la sexualité et l'identité de genre.
Mais les LGBT n'ont rien à attendre du Président Nicolas Sarkozy et de son gouvernement.
Homophobie 25.jpgUMP 2.jpg
La preuve en est que le parti présidentiel, l'UMP vient de rétablir une discrimination fiscale des couples pacsés par rapport aux couples mariés.
En effet, l'avantage fiscal pour les mariés l'année de leur union, que le gouvernement voulait supprimer, a été rétabli le 9 novembre en commission à l'initiative du député Hervé Mariton, mais l'amendement exclut explicitement les pacsés et les divorcés.
Cet avantage, également reconnu aux couples se pacsant ou se dépacsant, avait été supprimé par le gouvernement dans le cadre du projet de loi de finances 2011.
Mais il s'est trouvé plus de 50 députés UMP autour d'Hervé Mariton pour voter en commission un amendement maintenant cet avantage pour les seuls mariés.
Hervé Mariton, député UMP de la Drôme 1.jpgHervé Mariton, homophobe bien connu pour son opposition systématique à toutes les avancées de droit concernant les personnes LGBT, a justifié cette mesure par le fait que "le mariage est une institution qui apporte de la solidité à la société".
Il a donc soutenu "Il est donc légitime qu'il présente des avantages, notamment par rapport au PaCS".
Les députés PS ont voté contre l'amendement et dénoncé "l'intrusion de la morale dans le débat fiscal!"
Pour les Verts, l'épisode relève d'une "manipulation hétérosexiste intolérable consistant à hiérarchiser les formes de conjugalité".
Europe Écologie - Les Verts considère "qu’il existe déjà tellement de discriminations contre les personnes homosexuelles à combattre, qu'il est intolérable qu'en 2010, on puisse en créer de nouvelles".
On voit par ces deux informations la volonté politique d'un coté de l'UMP réactionnaire, soutenant la discrimination, de l'autre du PS travaillant pour une France plus égalitaire et respectueuse de chacun.
Seigneur, pourquoi toujours la discrimination?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


D.ieu Nous Aime... 72 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine