Magazine

Le scoubidou, à la fois passe-temps et objet décoratif

Publié le 16 novembre 2010 par Plcom @TousLesLoisirs

Qu’est-ce qu’un scoubidou ?

Lancé dans les années 1960, le scoubidou est réapparu dans les années 80.
C’est durant ces deux périodes qu’il eut une place importante auprès des jeunes.
Le principe du scoubidou consiste à croiser différents fils, souvent de couleurs différentes (afin d’avoir un effet esthétique plus poussé) pour créer un seul et unique fil, plus gros, plus résistant. Mais la création de scoubidou n’a pas pour premier but de bénéficier d’une solidité accrue d’un fil, il consiste plutôt à décorer les différents objets de la vie quotidienne.

En quoi consiste l’activité ?

Vulgairement, nous pourrions dire que la création de scoubidous ne se limiterait seulement à croiser des fils. Mais l’art des scoubidous est bien plus compliqué, il existe plusieurs types de scoubidous, en carré, en triangle ou en croix.
Les confirmés pouvant encore aller plus loin. En effet, si votre dextérité le permet, vous pouvez créer des figurines d’animaux, de personnages… Nous pouvons appeler ça l’origami des scoubidous.

A qui s’adresse-t-elle ? Est-elle ouverte à tout le monde ?

Ce genre d’activité ne nécessitant que très peu de pré-requis, elle est pratiquement ouverte à tout le monde, tant que votre santé vous permet d’user de vos doigts !
Les plus jeunes peuvent exercer cette activité pour améliorer leur dextérité, et les aînés, peuvent également passer le temps tout en s’amusant.
Ainsi, nous pouvons dire que oui, l’art des scoubidous est accessible au premier venu, et même sans avoir le génie d’un violoniste, un débutant, avec un peu d’entrainement, et s’il procède par étape, sans précipitation, peut réaliser de très belles choses qui feront le bonheur de leur entourage.
Mais il faut également savoir que savoir faire des scoubidous n’est pas vraiment quelque chose d’inné et qu’il faut pour cela, prendre des cours, que ce soit par correspondance ou sur Internet. Evidemment, si vous avez une connaissance qui peut vous apprendre, ce sera à la fois, plus rapide et plus convivial.

Où peut-on faire des scoubidous ?

Encore un point positif pour les scoubidous. Il s’agit en effet d’une activité très peu encombrante : des fils dans votre sac, et c’est parti.
Que ce soit au bureau, sur un banc d’un jardin public, en marchant (faites toutefois attention aux piétons !), en voiture (si vous n’êtes pas conducteur), pendant la publicité du cinéma … les scoubidous vous accompagnent partout.
Si vous voulez vous mettre « sérieusement » aux scoubidous, une place assise avec une table dans un endroit silencieux fera largement l’affaire. Cette pratique n’est pas aussi encombrante que la photographie, les sports …

Faut-il un équipement spécifique ?

En tant que débutant, des fils de différentes couleurs suffiront.
Mais des outils supplémentaires peuvent être indispensables. Car même les scoubidous ont besoin d’un équipement spécifique. Des fils, une bonne paire de ciseaux pour couper le surplus de fil qui vous restera quand vous aurez terminé votre scoubidou, un coupe ongle pour mieux couper à ras le fil, et un briquet, afin de brûler le début et la fin du fil, pour ainsi empêcher le détachement des fils.

Quel budget consacrer aux scoubidous ?

L’équipement de base n’est pas très onéreux. Une paire de ciseaux (2 à 5 euros), un coupe ongle (5 euros), un briquet (1 euro). Et pour finir, l’indispensable, les fils. Pour des fils basiques de bonne qualité, comptez 0.90€ pour 10 fils.
En terme de longueur, le fil est à vingt centimes le mètre. Les fils pailletés et brillants existent aussi, respectivement au prix de 1,10 euro les 10 fils et à 2 euros les 12 fils.

A la fois passe temps et objet décoratif, il vous permet de décorer vos objets personnels et ainsi que ceux de vos amis en prenant du plaisir.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Plcom 1371 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte