Magazine France

Angine présidentielle à retardement

Publié le 10 janvier 2008 par Nico2312
image : timeomedium_Sarko.JPG
"Quant à mon bulletin de santé, bien sûr je le publierai. Je ferai de mon médecin une vedette, je lui promets" affirmait le candidat Sarkozy, le 2 mars 2007. Certes les promesses électorales n’engagent que ceux qui les reçoivent, quand en plus de trahir une (de plus ???) de ses promesses de campagne, Nicolas Sarkozy confond retour vers le passé (en dissimulant son état de santé) et "rupture" ce fait un peu désordre. A propos de rupture, ce serait avec Cécilia qui serait à l’origine d’une hospitalisation que l’Elysée a passé sous silence comme le révèlent les journalistes Denis Demonpion et Laurent Léger dans le livre Cécilia. La face cachée de l'ex-première dame
Selon David Martinon, "le président a passé une partie de la soirée du 21 octobre au Val-de-Grâce pour y subir une petite intervention à la gorge, parce qu'il avait des maux de gorge un peu compliqués et il fallait qu'il soit d'aplomb pour faire la visite d'Etat le lendemain au Maroc". Pour un as de communication et un hyper actif comme Nicolas Sarkozy, deux mois et demi pour faire annoncer une telle nouvelle, ça fait un peu désordre… Pour tenter de relativiser, le porte-parole de l’Elysée affirme qu’il s’agit "petit bobo de la vie de tous les jours" et que "s'il fallait qu'on communique sur tous les petits bobos, ça n'aurait pas de sens !". Si un "phlegmon avec staphylocoques dorés" qui a demandé la pose "cathéter pour favoriser l'action des antibiotiques par voie intraveineuse", comme le révèle les auteurs de Cécilia. La face cachée de l'ex-première dame, est un "petit bobo de la vie de tous les jours" qu’est-ce qu’un vrai problème de santé pour Nicolas Sarkozy ???
Heureusement David Martinon certifie que l'Elysée communiquerait "bien sûr en cas de gros souci de santé du président". On ne peut que lui conseiller d’éviter toute allusion à un éventuel "bon coup de fourchette" présidentiel…
De son côté le conseiller spécial du président Henri Guaino, s’il confirme l'hospitalisation du chef de l'Etat, assure que c’était "pour une angine" (c’est pas en faisant soigner des angines par des hospitalisations qu’on va résorber le trou de Sécu…). Et d’ajouter : "c'était son choix de ne pas la rendre publique, ça a sans doute évité que, là encore, on ait des fausses informations, des fausses rumeurs". Mais le plus beau reste à venir quand Henri Guaino conclu : "je ne crois pas que la transparence ait souffert de quoi que ce soit sur cette affaire parfaitement anecdotique"… soit il prend encore plus les Français pour des c… que ce que l’on croyait jusque là (c’est dire !!!), soit la plume du président de la République ne maîtrise pas la langue de Molière et connaît pas le sens de mot transparence (ce qui au passage expliquerait pourquoi il est obligé de voler des citations comme par exemple la "politique de civilisation"…).
Que Nicolas Sarkozy cache la vérité à ses concitoyens passe encore, mais qu’il ne mette pas au courant son secrétaire d’Etat à la Prospective, Eric Besson qui assure "je ne savais même pas", quelle honte !!!

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nico2312 387 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte