Magazine Info Locale

Conseil municipal de Louviers : les mots pour le dire

Publié le 16 novembre 2010 par Gezale
Lors de la réunion du conseil municipal, lundi soir, de nombreux auditeurs présents dans la salle ont eu droit à un florilège d'insultes, de gestes discourtois, de propos haineux de la part du maire de Louviers. J'en ai retenu quelques-uns.

La gauche moderne
Le maire de Louviers affirme qu'il n'appartient ni à la droite ni à la gauche. Il s'agit d'un secret de polichinelle. Cet homme-là serait de « la gauche moderne », nom choisi par Jean-Marie Bockel, ex-socialiste, ex-sous-ministre, lors de la création de son parti adhérent à l'UMP. Cette «gauche moderne» s'opposerait aux « gauchistes attardés ». Elle serait la gauche du centre, lui-même le centre de la droite. Vous avez tout compris.

Erreurs

La vie de Danièle Mitterrand serait parsemée d'erreurs. Le procureur Martin sait de quoi il parle. De quel droit se permet-il de juger la vie d'une femme exemplaire à plus d'un titre et qui, à 85 ans, prouve comme Stéphane Hessel que la vieillesse n'empêche nullement de rester jeune. J'en connais qui sont jeunes et modernes et très vieux dans leur tête.
Bras d'honneur
Quelle élégance, quelle délicatesse ! Quand il n'est pas content, le maire éructe et fait un bras d'honneur au public ! Je souhaite que ces images sur Internet aient été vues par le maximum de Lovériens car le maire actuel ne fait honneur ni à sa fonction ni à sa majorité. Se trouvera-t-il, par hasard, un ou une élu(e) de son clan pour le ramener à la raison !
Lacrymal
C'est le nouveau nom d'un courant socialo-communiste inventé par le tyranneau de service. Claudine Duteuil, dans une déclaration solide et argumentée, mettant en cause Véolia pour ses coupures d'eau à des familles dans le besoin, s'est entendue répliquer : « c'est dégueulasse, vous versez dans un courant lacrymal. » Il faut dire que Claudine Duteuil a publiquement dénoncé le fait que le directeur de Véolia soit également président du Pimms local dont l'objectif est soi-disant d'aider les gens dans leurs démarches administratives.

Contre la culture et le social

La caricature, Franck Martin, il connait. Quand on ne vote pas pour ses projets ou ses propositions, c'est qu'on est idiot ou ignare ou contre la culture et le social. Car sachez-le, braves gens, la ville de Louviers est « la capitale culturelle de l'Eure » ! Garouste au Musée ! La villa Calderon ! (nous reviendrons sur ce sujet) la scène nationale…Et on n'a pas tout vu ni tout entendu !
Je suis pour le cumul
Le maire répète à l'envi qu'il est favorable au cumul des mandats. Personne ne sera surpris de savoir qu'il l'a redit hier. Dommage que l'opposition n'ait pas profité de l'aubaine pour lui parler du cumul des indemnités et de l'écrêtement qu'il a dû subir… en faveur de sa compagne devenue la tire-lire du foyer.

Nous ferons ce qu'il faut en 2014

Conseil municipal de Louviers : les mots pour le dire
Cette phrase de Patrice Yung a été prononcée lors de la réunion de la commission consultative des services publics au sujet de la date d'échéance du contrat avec Véolia eau programmée en 2015. J'ai comme l'impression que le vice-président de la CASE s'est avancé un peu vite. Il avait oublié que ce n'est pas lui le chef. Car le chef a souligné, hier soir, que le contrat pourrait courir jusqu'en 2024. M. Yung devra donc attendre pour faire ce qu'il faut. Au fait, 2014 n'est-ce pas l'année des élections municipales ?
Rétropédalage
Olivier Aubert, conseiller municipal UMP a pris une bien mauvaise habitude. Il part sur les chapeaux de roue, frôle l'excès de vitesse, constate qu'il se trompe et se voit contraint d'opérer une marche arrière du plus mauvais effet tactique. Depuis le temps, il devrait savoir que le rétropédalage n'est efficace que sur un pignon fixe.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gezale 7192 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine