Magazine Auto/moto

Comparo vidéo – Clio RS vs Corsa OPC

Publié le 16 novembre 2010 par Sportcarsfr

L’Opel Corsa OPC évolue légèrement… et trouve toujours sur sa route la Clio RS, référence dans sa catégorie sur route ou en Rallye (voir ici un essai de la R3 !). Mais Opel n’a pas dit son dernier mot et la Corsa version OPC a des arguments qui ne laissent pas insensibles.

essai Corsa OPC Renault Clio RS 5
essai Corsa OPC Renault Clio RS 4

La corsa la plus puissante de tous les temps

Pour délivrer 192 chevaux, le moteur de la Corsa OPC mise sur une architecture 4 cylindres de 1598 cm3 doublée d’un turbo, soit 120 ch/litre. Le couple est de 230 Nm voire 266 Nm en overboost de 1 980 tr/mn à 5 850 tr/mn.OPC, Opel Performances Center, le service qui s’est penché sur le moteur de la petite allemande pour lui permettre de faire baisser sa consommation de 7.6% et les émissions de CO2 de 9.5% tout en préservant les performances.

D’entrée de jeu, la Renault marque le pas… Car si son moteur, lui aussi 4 cylindres, dispose de 203 chevaux issus de ses 1998 cm3 qui respirent naturellement, le couple de 215 Nm ne débarque pas avant 5 400 tr/mn. Aie. En reprise sur les deux derniers rapports, la discussion est vite close : l’OPC s’échappe. Par contre, si on « tape dans les tours » et que l’on réveille le bouilleur de la Clio, elle change de visage pour aller titiller les 7 100 tr/mn et compenser le côté  » creux » par une puissance tonique.

Dans certains virages de la route de montagne qui nous a servi de test, il est amusant de voir qu’il faut être en seconde pour bien ressortir alors que l’OPC reste en trois et profite de son couple.

En consommation, la boite à 6 vitesses  permet à la Corsa d’annoncer 7.3 litres en cycle mixte contre 8.2 litres pour la Clio, elle aussi dotée de 6 rapports. C’est très raisonnable même en usage sportif (12 litres pour la Clio)

La Clio Renault Sport atteint le 0 à 100 km/h en seulement 6,9 secondes contre 7.2 secondes pour l’OPC. Le 1000 m départ arrêté est expédié en 27,3 secondes, soit un temps similaire à celui de l’OPC. La vitesse maximale est de 225 km/h pour la française… et on a la un match nul !

Image de prévisualisation YouTube

Voir le comparatif sur zeperfs.

Sport d’un côté, GT de l’autre

Glissons nous derrière les volants… et commençons par la Corsa OPC. La position de conduite est confortable, on trouve facilement ses marques, la finition est de bonne facture, le volant agréable en mains. Ce qui frappe, c’est l’équipement d’ensemble. Autoradio sympa, sièges qui maintiennent bien… La direction a progressé et on a un bon feeling. L’ESC veille et les freins de 308 mm ventilés à l’avant complètent la panoplie de la bonne petite sportive. La boîte manque un peu de précision et le bruit du moteur est relativement discret. Oui mais voilà, à la description de tout cela, on se dit que l’on a plus à faire à une GT qu’une pure sportive, style « bombinette des années 80 » qui rugit, est dure en suspension et a un « grand méchant look ». Et pourtant l’Opel soigne ce dernier.

Non, pour cela, il faut se tourner vers la Renault Sport qui porte pour l’occasion bien son nom ! Sièges enveloppants, moteur rageur, train avant incisif, ailes larges, gros freins… Tout transpire la sportivité. le mode d’emploi est assez simple :  on arrive sur les freins, on place le nez à la corde, elle y va avec plaisir sans que le train arrière décide de passer devant… On veille a être sur le bon rapport pour toujours être au dessus de 5 000 trs/mn et on s’extrait rapidement… Le responsable de tout cela ? La Clio Renault Sport dispose d’un châssis Cup, dédié aux sensations de conduite et à l’efficacité. Avec une assiette abaissée de 7mm par rapport au châssis Sport, le centre de gravité plus bas permet de meilleures performances en virage grâce à un moindre report de charge. Sa capacité à virer à plat est encore améliorée par des réglages d’amortisseurs et des raideurs de ressorts augmentées par rapport au châssis Sport (+27% à l’avant et +30% à l’arrière), pour davantage de performance et de plaisir extrême.

Alors ?

Alors, tout dépend ce que vous recherchez ! Le but de ce test n’est pas de dire qu’elle est la meilleure mais de vous donner les cartes pour choisir… Aucune des deux ne gagnent car elles sont différentes… La Corsa est aboutie et sera une bonne GTI destinée à l’autoroute et aux nationales. Son confort est de bon niveau et  son moteur fera des merveilles pour les dépassements et les relances où la Clio aura du mal à la suivre… Par contre, une fois sur la « petite-route-de-montagne-qui-va-bien« , place à la Renault Sport, rageuse et précise !

A vous de choisir !

essai Corsa OPC Renault Clio RS 1
essai Corsa OPC Renault Clio RS 2
essai Corsa OPC Renault Clio RS 3
essai Corsa OPC Renault Clio RS 4
essai Corsa OPC Renault Clio RS 5
essai Corsa OPC Renault Clio RS 6
essai Corsa OPC Renault Clio RS 7
essai Corsa OPC Renault Clio RS 8

L’essai en vidéo !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sportcarsfr 1291 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines