Magazine Politique

Comment les grandes entreprises échappent à l’impôt

Publié le 16 novembre 2010 par Ncadene
Je l’avais évoqué sur lors de mon interview face à Arnaud Julien (président de l’UMP Hérault), France Soir en a parlé dans un article du 15 novembre : à 33 %, le taux d’impôt sur les bénéfices n’est payé que par les petits commerçants, tandis qu’il tombe à 8 % en moyenne pour les entreprises du CAC 40.

« En France, plus les entreprises sont grosses, moins elles sont taxées. Officiellement, le taux d’impôt sur les bénéfices des sociétés est en effet de 33 %. En réalité, il ne concerne que les plus petits des artisans et des commerçants. A l’autre bout de l’échelle, on trouve les multinationales du CAC 40 : ces quarante entreprises françaises cotées en Bourse, les plus importantes du pays, qui payent en moyenne 8 % d’impôt sur leurs bénéfices, selon un rapport du Conseil des prélèvements obligatoires publié il y a un an. »

Notons que c’est un chiffre qui ne cesse de se réduire, année après année, grâce à l’action conjointe des spécialistes de « l’optimisation fiscale » et à la bienveillance de Nicolas Sarkozy et de sa majorité UMP vis-à-vis de ses amis grands patrons. À l’inverse, la pression fiscale est maintenue voire accrue sur les TPE et PME qui pourtant sont celles qui créent des emplois et exportent le plus…

Il est essentiel d’appeler à une « révolution fiscale » pour garantir plus d’équité et aider les entreprises créatrices d’emplois. C’est un enjeu fort pour 2012.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ncadene 3555 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines