Magazine

tes silences

Publié le 16 novembre 2010 par Plouf
JE PLEURE TES SILENCES et là jour après jour, commémore les temps d'indicibles parcours: j'ai toujours sué sang , et haut qu'on y parvienne, mais jamais cru en soi que l'âme se décime! les caves vinicoles , moi je n'ai point d'entrées, au café de brignoles, limonade en entrée, une salade niçoise,scrutant les hirondelles sentant venir le froid sur nos si fines plaines! trop de silences, et trop de bruits, tout à qui peut plaire de mettre zizanies, elle était là sournoise, dans d'écritures impies à trembler sa menace parfois jusqu'à midi et toi heureux homme sans n'y comprendre rien te faire botter le cul dans cet espoir vain, mille rires en cascades sans pleurs ce matin, quelle malignité de sourires vespins

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Plouf 112 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte