Magazine Poésie

Ce que je crains (Du Fu)

Par Arbrealettres
Ce que je crains (Du Fu)


Non pas que j’aime les fleurs au point d’en mourir
Ce que je crains: beauté éteinte, vieillesse proche!
Branches trop chargées: chute des fleurs en grappes
Tendres bourgeons se consultent et s’ouvrent en douceur

(Du Fu)



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Sans crainte (Du Fu)

    Sans crainte

    Eau claire entourant de ses bras le village Longs jours d’été où tout n’est que poésie Sans crainte vont et viennent les couples d’hirondelles… (Du Fu)... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Tou-fu : poème '' Mon poème ''

    Ce poème m'est venu à l'entrevue, sur la scène; je laçais mes souliers, entre la sienne, elle a voulu Faire sa sieste; ce n'était ni l'heure du lunch, ce n'étai... Lire la suite

    Par  Illusionperdu
    POÉSIE, TALENTS
  • Tоu-fu : pоème Rêve

    «Le rêve» Le rêve réveillant, un matin, sous un ciel ennuagé d'incompréhension; Questionnements autant le vent, le sommeil s'empêchant à remettre; Désirant la... Lire la suite

    Par  Illusionperdu
    POÉSIE, TALENTS
  • Tоu-fu : pоème Gоuttelette pаcіfіque

    Temps vif, un temps si froid aussi; C'est l'hiver, il a neigé, tout est en blanc. La couleur bleue de l'océan, faisait apparaître Soudaine; les croisières en... Lire la suite

    Par  Illusionperdu
    POÉSIE, TALENTS
  • Du Fu ou un instant de romantisme chinois

    instant romantisme chinois

    Du Fu (杜甫) est le Poulidor de la poésie chinoise. Il est celui qui confine à la perfection, mais la perd en la cherchant trop. Sa poésie est élégante,... Lire la suite

    Par  Aurélien
    ASIE, CULTURE, POÉSIE, VOYAGES
  • malversation avec Dieu - Jia le fu

    malversation avec Dieu

    Elle jubilait de me voir sursauter devant l'urinoir et je suis même sûr qu'il y avait railleries au fond de ses yeux. Cette vieille peau avait promis d'... Lire la suite

    Par  Bordierlaurent
    NOUVELLES, POÉSIE
  • Ombra mai fu

    "Ombra mai fu, Di vegetabile, Cara ed amabile, Soave piu?" air de Xerxès, opéra de Georg Friedrich Haendel composé en 1738 interprété par Anne-Sophie von Lire la suite

    Par  Vertuchou
    POÉSIE

A propos de l’auteur


Arbrealettres 2788 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine