Magazine Info Locale

Propos du père François du 07 11 2010

Publié le 09 novembre 2010 par Maurice Puault

Propos du père François du 07 11 2010

Romainville le 7 novembre 2010

Propos du père François

Le 22 à Asnières.

Après un nouveau séjour breton (je vais de plus en plus souvent au pays de mes ancêtres) ça fait tout drôle de retrouver Romainville, la ville " qui n'est plus un village ", mais tend à devenir une médiocre petite cité dortoir, et tend à ressembler, pour l'instant, à un vaste chantier désordonné et sale, où l'on ne parvient plus à circuler et où fleurissent les lampadaires à jardinières dignes d'une opérette de bas étage mais qui conviennent tout à fait par exemple au clapier de la cité Nokia-Respiro. 1)

Les gens me semblent énervés et l'on se demande bien pourquoi.

Serait-ce du à l'approche des cantonales ?

Il n'y a pourtant pas là de quoi s'exciter, surtout quand on pense (et souhaite) que les conseils généraux seront bientôt supprimés...

Ou bien l'électricité que l'on sent dans l'air viendrait-il des communes voisines ? De Noisy-le-Sec où la maire socialiste a été virée et où Bartolone et Guigou ont chacun leur candidat (la voilà l'unité retrouvée du PS) et où le PC fait alliance avec les verts (enfin des verts intelligents). 2)

Je lui souhaite bonne chance, car Gilles Garnier est à l'évidence un homme d'envergure.

Il y a aussi Montreuil, où, me dit-on, la mère Voynet, qui n'a manifestement pas compris la leçon que lui ont donné ses électeurs de Dôle, et qui n'est même pas gênée d'avoir été, à quel prix, parachutée par le PS au poste de sénateur, puis de maire, agit en petit tyran. 3)

Moi, j'aimerais voir Brard, quels que soient ses défauts, revenir à la mairie.

On se prend à rêver à un retour du PCF, qui viendrait rééquilibrer les forces politiques du département et mettre un terme à la mainmise insolente du PS sur le 93.

Nous voilà bien loin du " 22 à Asnières ".

Mon " 22 " à moi, outre le numéro de mon département et de mon ancienne profession, c'est mon poteau téléphonique. 4)

Le trou dans le macadam tout neuf est toujours là.

Le poteau est toujours dedans.

Le fil téléphonique est toujours négligemment noué autour de celui-ci.

Les bastaings s'agrippent toujours à mon mur, au risque de le faire s'effondrer.

Cela fait cinq mois que cela dure et toute autre municipalité aurait depuis longtemps mis un terme à ce (petit) scandale.

Pas la nôtre, qui se fout du monde et démontre ici la mesure de sa nullité. 5)

Mon problème est de peu d'importance, me direz-vous : certes, mais chacun voit midi à sa porte et s'évertue à balayer devant cette dernière. C'est ce que je fais en montrant combien peu je me soucie des problèmes qui rendent fébriles mes braves concitoyens,

Salut à tous

François Le Cornec

PS : bonjour et merci à JLA. " Je vous ai compris "F

---

Commentaires de Maurice

1) et avoir de la manière dont c'est construit le terme " clapier " prend tout son sens.

2) allez sur le site mis en lien pour savoir ce qu'il y a dessous le couvercle.

3) elle aussi a eu maille à partir avec une partie de ses colistiers qu'elle a viré parce qu'ils ne voulaient pas voter + de 10% d'augmentation d'impôts. La communauté de communes est-ensemble est bien mal partie avec de tels Maires. (Montreuil, Noisy-le-Sec, Romainville)

4) des Romainvillois m'en ont parlé avec une certaine délectation ! Gourmandise même.

5) à voir l'avancement des travaux sur la commune, des questions se posent sur la gestion des finances de la ville. Au fait, le central à ordures est toujours à l'arrêt dans sa construction !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Maurice Puault 742 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine