Magazine Politique

La Droite Nouvelle à Clermont Ferrand, une naissance aux forceps ?

Publié le 22 novembre 2010 par Jean Noël Delorme

A Clermont Ferrand, la Droite est en train de se reconstruire; tout le monde le sait...

Lorsque, il y a quelques années, le Président Giscard d'Estaing a passée la main, la droite s'esr retrouvée orpheline d'un leader charismatique et unificateur.

Il a fallu près de dix ans pour qu'émergent de nouvelles têtes sous la houlette protectrice et efficace du ministre Brice Hortefeux.

Pendant ces dix ans se sont construites, sur le terrain du grand Clermont , des personnalités fortes, qui a présent sont reconnues légitimement, par le travail accompli, des leaders; Christophe Serre, Jean Pierre Brenas, Hervé Prononce, Fabien Neuvy, pour  ne citer qu'eux....

Les anciens de l'époque giscardienne n'ont pas démérité car ils ont assuré l'intergénération avec courage, Anne Courtillé en tête. Rien que cela mérite hommage.

 

chucxhot.jpg
Depuis quelques semaines les indiscrétions de La Montagne nous font part d'aigreurs, de propos assassins à droite, heureusement contrebalancés par l'étalage de la guerre de tranchées à gauche.

Cependant, il n'empêche que partant du principe qu'il n'y a pas de fumée sans feu, il convient d'être attentifs à ces supposés rancoeurs.

Si l'amertume d'Anne Coutillé est bien compréhensible, il semble, à la lecture des autres indiscrétions d'états d'âme, que des propos, venant de sources aisément identifiables se complaisent à jeter de l'huile sur le feu... De la à dire que ces autres sources sont l'élément cathalysateur de la dite amertume, il ny a qu'un pas que nous franchirons allègrement.

En effet en période trouble comme celle que nous avons vécue, ces dernières années, fleurissent des trublions qui ,quoique incapables d'émettre des idées, de rassembler et d'ontenir la moindre voix d'un quelconque électeur, parviennent à exister de par leur capacité de nuisance.

A présent que la droite est en ordre de marche, ces parasites craignent d'être laissés au tapis et en sont d'autant plus virulents. Il,s s'attachent, pour exister et être reconnus, à susciter et alimenter  des discordes entre anciens et nouveaux leaders, à colporter des rumeurs de discorde au local et au national.

Ce serait risible, s'il ne s'agissait pas de l'avenir de l'Auvergne.

Alors, si on veut aller de l'avant, il faudra bien que cessent ces agissements nocifs quitte à utiliser les forceps


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jean Noël Delorme 381 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines