Magazine

Les mangeoires du cœur

Publié le 23 novembre 2010 par Corboland78

Je n’ai pas oublié ma promesse. Cette fois la mauvaise saison fait son entrée en force, les températures chutent et des flocons de neige jusqu’à nos plaines sont envisagés pour la fin de la semaine. Il est donc plus que temps de penser aux autres, c'est-à-dire à nos petits passereaux qui vont commencer à crier famine.

Sur mon balcon j’ai installé un petit nichoir et je l’ai garni de graines, achetées en sac dans le commerce. J’en ai aussi répandues un peu dans les jardinières proches afin d’attirer les petits oiseaux. Durant deux ou trois jours, personne n’a daigné s’intéresser à mes présents gourmands, puis lentement mais sûrement, les bestioles sont venues en reconnaissance tâter la provende, humer l’atmosphère des lieux, s’assurer qu’il n’y avait pas de risques. Rassurés, les passereaux commencent à prendre leurs habitudes.

Deux ou trois mésanges noires viennent désormais plusieurs fois par jour faire bombance sur mon balcon. Quand il gèlera et qu’il n’y aura plus nulle part de quoi se nourrir, j’espère qu’elles amèneront leurs copines ou que d’autres compères passeront prendre le casse-croûte chez moi. Si durant la belle saison, les mésanges ne nourrissent d’insectes de toutes sortes et de larves, quand vient l’hiver elles se rabattent sur les graines, les semences et les végétaux. Les belles sont méfiantes mais néanmoins assez téméraires pour se faufiler sur les balcons ou les bords de fenêtres pour y grappiller des restes de repas, épluchures de légumes ou fruits par exemple, que vous y déposerez à leur intention. J’ai d’ailleurs profité de leur culot pour mettre des graines, à l’abri de la pluie et du vent, dans ma suspension vidée de sa plante morte et j’ai constaté avec plaisir que les mésanges avaient reçu le message cinq sur cinq.

Il est important que la nourriture que vous allez leur donner, soit protégée des intempéries autant que faire se peut, et que les oiseaux aient leurs aises pour déguerpir, ils ne doivent pas se sentir pris au piège. Quand il gèlera, il faudra aussi penser à leur donner de l’eau – avec une minuscule goutte d’alcool pour qu’elle ne se solidifie pas. De plus, si vous commencez à les nourrir, il faut continuer jusqu’à la fin de l’hiver afin de ne pas les laisser du jour au lendemain avec une mangeoire vide.

Vous pouvez fabriquer des nichoirs avec des bouteilles en plastiques dans lesquelles on pratique une découpe, utiliser des pots de fleurs vides etc. Tout est bon et fera l’affaire. Après, vous aurez le plaisir de profiter d’un merveilleux ballet de mésanges, pinsons, chardonnerets ou autres devant vos fenêtres. Les oiseaux sont la beauté du monde, ou de ce qu’il en reste. 

Moineau domestique 1496.jpg

Mésange noire 1493.jpg

Mésange noire 1492.jpg


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Corboland78 254 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte