Magazine Société

Pot pourri de réflexions

Publié le 23 novembre 2010 par Micheltabanou

Pot pourri de réflexions pour aujourd'hui.

Je suis étonné du nombre de politiques en couple avec des journalistes télévisuelles. Le petit écran n'est plus le refuge des femmes troncs des années 60 mais celui des séductions. Un attrait tout particulier semble les émoustiller. Le travail, l'action politique passe par le contact par voie de presse pour faire passer l'info, pour faire avancer le schmilblic des idées en vogue ou des nécessaires réactions. La Tévé est un lieu de passage, un lieu de rencontre, une scène captivante de lumière. De relation de travail on passe certainement rapidement à sa séduction - surtout sur le mode de la confidence qui sied si bien à celui qui informe ou celui qui est informé et de la chaleur du plateau à celle plus intimee de la couette. Je suis surpris et surtout pense que ce microcosme des médias est bien en deçà des préoccupations de tout un chacun. Ce monde est dans sa lumière, son cocon, son immatérialité du quotidien qui est le notre et son flirt avec le pouvoir est inquiétant..La rencontre du politique et du carpe diem médiatique s'étale en papier glacé"pour nous glamouriser un univers people impitoyablement hors de notre champ. Pour finir rien ne m'étonne plus de la part de certains aux allures de hobereaux dans la révélation de leur relation télépolitique. Ce monde est tant éloigné de celui que j'aime: celui bien réel des élus de base, des élus dans leur ville au contact avec la seule ambition de  paraître..,..de paraître avoir réussi leur mission  de proximité sociale. Cet élu de base loin des strass et paillettes et qui sert de socle au paraître et aux ambitions de certains. 

Pot pourri..., suite

J'ai reçu dans mon courrier hier un ensemble de documents intéressants un projet: En haut de la rue. Il s'agit de la création d'un café associatif par l'association Art Sauce, créée à Fontenay par des jeunes animés de cette volonté de faire vivre leur quartier. Une luxueuse plaquette, remarquablement composée illustre leur projet. A voir maintenant l'avenir. Un beau projet sur un bâtiment public situé à l'orée du jardin japonais avec de nombreuses contraintes dont les premières sont budgétaires. Un projet qui appelle des responsabilités et surtout du financement public, des facilités pour s'inscrire dans le vivre ensemble et encourager une initiative jeune. Un projet bien avancé avec des jeunes qui bénéficient d'un appui solidaire certain tant les documents sont complets et placent cet " En haut de la rue" comme un fait déjà accompli. Pour ma part je le souhaite et lorsque je les avais rencontrés au début de l'été je leur avais donné quelques pistes et assuré d'un soutien. 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Micheltabanou 5858 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine