Magazine Cinéma

Allociné : des Productions du téléphone au portail web cinéma

Par Powanono

Allocine.com-logo

Origine d’Allociné

movie-phone

Avant toute analyse du portail web cinéma de référence, Allociné, il est primordial de le recontextualiser au regard de la société crée en 1993 : Les Productions du téléphone. Cette dernière se donne pour objectif d’

« offrir aux cinéphiles une source pratique et rapide d’informations sur le cinéma, tout en facilitant la réservation et l’accès aux salles » .

À ses débuts, Les Productions du téléphone met donc à disposition des usagers un service téléphonique distillant l’information et les horaires des salles de cinéma. Rapidement cette société va investir des nouveaux supports et occuper le terrain des nouvelles technologies : du minitel à Internet en passant par le wap et dernièrement les applications Iphone et Androïd.

C’est en 1996 que le portail web cinéma Allociné voit le jour. Il devient rapidement le portail de référence en France tant pour les annonceurs que pour les usagers . Ce site remporte d’ailleurs quelques prix

« Dans les années qui suivent son lancement, le site d’Allociné reçoit plusieurs récompenses : “meilleur site d’information” par Broadcast – mai 2000 ; “meilleur projet marketing sur Internet” au Festival Communica à Deauville ; “outstanding achievement in web site development” of Excellence Web Award – USA 1999 » indique le portail web cinéma.

d661dc1e-ca4e-11df-8901-6fbd366f32cb

Grégoire Lassalle

Objet de nombreux rachats, la société passe par de nombreuses mains, notamment par celles de Canal Plus et Vivendi Universal (2000-2003). Lors de l’éclatement de la première bulle Internet, la revente échoue et la société est rachetée par l’un de ses managers Grégoire Lassalle . Personnage charismatique, faisant le pari de participer à l’éditorialisation du site en apparaissant dans de nombreuses mini séries et émissions consacrées au cinéma comme Merci qui, Grégoire Lassalle est un personnage connu des cinéphiles, de la communauté Allociné ainsi que des professionnels du secteur tant pour sa participation au milieu professionnel du cinéma que par sa carrière passée (ancien responsable du marketing des circuits Pathé). Nous verrons quelles incidences dans les prochains billets  ces éléments peuvent avoir sur le portail.

Allociné : une société technophile d’aujourd’hui

1614932865_4af6929499

Grégoire Lassalle à la journée du capital Développement en 2007

Au même titre que les grands acteurs du web tel Google, la réussite de certains produits, s’accompagne le plus souvent de nombreuses tentatives malheureuses. Les réussites sont par ordre chronologique : le service téléphonique, le service minitel mais surtout le portail web. Ces différentes réussites et certains rachats heureux comme ceux des régies publicitaires d’UGC et de Pathé Gaumont confortent le portail dans sa position et dans celle de ces investisseurs, Grégoire Lassalle confirme d’ailleurs, en février 2010, qu’

« on ne communique pas notre résultat net, mais ce dernier est en croissance, à deux chiffres, et nous permettra de faire face aux projets à venir » .

Toutefois, il existe aussi de nombreux échecs résultant de la volonté de l’acteur d’occuper tous les terrains de diffusion de la promotion cinéma :

  • L’échec de la marque Allociné dans la mise en place d’une chaîne de télévision n’ayant pas rencontré son public.
  • Son système wap.
  • Le rachat de cinestore.com en 2001 (site spécialisé dans la vente de goodies cinéma devenu récemment site regroupant l’offre légale de contenu audiovisuel).
  • Allociné-vision.fr : le « juke-box » numérique de bande annonce.
  • Le lancement de Tivimi en 2007 : une télévision interactive.
  • Enfin son offre VOD réduite maintenant à une affiliation entre l’offre de la chaîne Canal plus (« Canal play ») et le portail.

allocinélogo

Les logos des portails étrangers du groupe Allociné

Ces divers échecs ne ralentissent toutefois pas la croissance d’Allociné et sa volonté de diversification (création du portail Allofamille consacré aux loisirs familiaux) et d’internationalisation depuis trois ans (rachat de sites cinéma à l’international : screenrush.uk, filmstarts.de en Allemagne, MTime.com en chine, etc.).

Sources :

- ALLOCINÉ. À propos d’Allociné [en ligne]. Paris : Les productions du téléphone [réf. 2010-05-23]. Disponible sur Internet : <http://www.Allociné.fr/service/apropos/>.

- Le HUB. AlloCiné, évolution(s) et révolution(s) d’un business Internet [en ligne]. Paris : La Poste [réf. 2010-05-26]. Disponible sur Internet :<http://www.laposte.fr/lehub/-Allociné-evolution-s-et-revolution->.

- DUVAL, Jean-Batiste. La percée hallucinante d’AlloCiné [en ligne]. Paris : [réf. 2010-05-20]. Disponible sur Internet : <http://www.capital.fr/enquetes/succes/la-percee-hallucinante-d-Allociné-390730>.

- ALLOCINÉ. À propos d’Allociné [en ligne]. Paris : [réf. 2010-05-23]. Disponible sur Internet : <http://www.Allociné.fr/service/apropos/>.

- LASSALLE, Grégoire. Parcours d’entrepreneur : Grégoire Lassalle (Allociné.com) [DVD]. Paris : Les Echos, 2010.

- Réunion sur le marketing salle de la FNDF – Intervention de Grégoire Lassalle.

- LAURENT, Alexandre. Allociné : international et diversification au programme 2010 [en ligne]. Paris : Clubic.com [réf. 2010-05-26]. Disponible sur Internet : <http://www.clubic.com/actualite-324334-Allociné-programme-2010.html>.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Powanono 81 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte