Magazine Photos

Mohamed EL JERROUDI (Maroc).

Par Ananda

 

Et je danserai avec de nouvelles vibrations
Et de nouveaux poèmes colorés d’espoirs
J’entends du haut des montagnes rifaines
Le hurlement bestial d’un cri triomphant
Un hurlement qui me dit quelque chose
...Quelque chose qui ne meurt jamais .

Toi femme rifaine aux yeux meurtriers
Toi qui as inventé ce sourire magique
Toi qui as enfanté sous un figuier
Un enfant beau comme un voyage.

 

 

Le sanglot des ruines

Irrigue la poussière des souvenirs

Sur des pages écrites

...Avec une encre sourde

Qui s’endort dans le secret des mots

Et le cœur dévoile toute sa lumière


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ananda 2760 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines