Magazine Focus Emploi

Le Cas Plus RH

Publié le 23 novembre 2010 par Theacidking
Chaque semaine, je décide de passer en revue une grande agence d'intérim ou une société et d'en donner un avis global basé sur ma propre expérience et/ou celle de mes proches / collègues / amis qui sont passées par celle là afin de prévenir un peu tout le monde... Mon observation n'est que mon observation, à vous d'aller postuler et de voir ce que ça donne. Enfin, vous êtes prévenu(e)s...
Le Cas Plus RH
Plus RH s'appelait encore Plus International ou Plus Intérim il y a encore un an. Comme toutes les agences, Plus RH a le droit à son slogan bidon et très mal construit, à savoir "toujours plus loin dans l'expertise" sauf que malheureusement, côté intérimaire / mendiant / apprenti travailleur acharné, bah c'est pas encore ça. Leurs agences sont situées à des endroits stratégiques, à savoir St Lazare ou encore Les Champs Elysées et, leur seul avantage, puisqu'il n'y en a pas des masses, c'est de contacter assez rapidement les demandeurs d'emploi, c'est à dire que vous postulez et ils rappellent. "Ils", ce sont les employées de ce groupe qui, comme tous leurs concurrents, se disent experts dans leurs domaines et qui sont de véritables vampires. Je m'explique : Franck postule à un emploi - il est contacté dans la foulé - on lui propose un entretien pour le lendemain tout en le testant au téléphone avec des questions en anglais mais aussi des petites simulations du genre "vous seriez prêt à faire quoi pour tel poste ?" car chez Plus RH, on adore motiver les troupes avant même de les connaître. Cela dit, Franck arrive chez Plus RH à St Lazare. Il entre dans cet immeuble assez coquet avant de frapper à la porte de cette société sans savoir qu'il risque d'y laisser sa peau. Il doit donner ses documents administratifs à la consultante chargée de son dossier puis passer quelques tests informatiques et linguistiques d'une simplicité déconcertante pour un diplômé de nos jours...
Après cela, on le rappellera pour le "positionner". Franck aura le droit à tout et surtout à n'importe quoi de la part de sa consultante : des entretiens bidons chez des employeurs qui vous font attendre 1h dans le hall de leur société pour vous recevoir et vous gerber dessus, des entretiens à la chaîne dans des sociétés où l'employeur arrive avec une quinzaine de minutes en retard mais où Plus RH vous dit que c'est tout à fait normal parce que, après tout , vous n'êtes que "à la recherche d'un poste"... En gros, avec PLUS RH, le client est vraiment roi, sauf que c'est pas toi le client, ha ! Il est aussi arrivé à l'agence de St Lazare d'envoyer Franck voir leurs collègues de l'agence des champs élysées pour qu'ils le forment à un entretien pour un poste... et qu'ont-ils fait ? Ils lui ont "parlé du poste" en lisant leur écran, tout en sachant que ce qu'ils lisaient n'était que le descriptif du poste publié sur leur site. En gros, comment perdre du temps à faire rien d'important... et ne cherchez même pas à protester gentillement sinon votre dossier et vos espoirs de vous trouver un poste finiront à la poubelle.
Pour ce qui est des postes en général, PLUS RH a beau avoir pas mal de bons contacts, c'est très confus... les salaires proposés, qu'ils soient pour des personnes expérimentées ou novices sont assez discutables, que ce soit pour de l'intérim ou pour du CDI. Enfin, pour ceux et celles que ça branche, c'est quand même la société qui prend ses intérimaires pour de la merde par excellence. Sauf exception, les CDI sont généralement négociés en passant par une période d'intérim découpée en semaines! Cela veut dire que lorsque l'on est en "pré-embauche" chez Plus RH, vous avez une période de quelques mois d'interim avant de décrocher, éventuellement, un CDI. Mais cette période de pré-embauche ne se présente pas sous la forme d'un seul et unique contrat d'intérim ou CDD que l'on signe avec une seule et unique période d'essai mais plutôt une dizaine de contrats hebdomadaires avec chacun leur propre période d'essai, tout ça pour stresser le candidat mais aussi pour rassurer l'employeur et lui dire, au creux de l'oreille, qu'il ne doit pas s'inquiéter, si le ou la candidate ne lui donne pas entière satisfaction, il peut mettre un terme à leur "collaboration" en un claquement de doigts. Du coup, vous allez au boulot sans savoir si vous serez toujours là la semaine prochaine, contrairement aux "longs contrats" d'intérim qui concernent plusieurs mois et sont bien plus tranquillisants... Et de toutes les agences que nous connaissons, PLUS RH est la seule à pratiquer cet espèce de chantage professionnel envers ses intérimaires. Pour finir, je pourrais aussi parler du cas "Euh, non, y'a plus de travail" avec Plus qui tombe dans le piège à tous les coups : présentez un CV irréprochable à cette agence avec une photo de femme obèse, ils ne vous appeleront jamais mais avec un CV bof bof avec une photo d'une bombe AngelinaJoliesque, ils vous rappellent tout de suite !
Maintenant, vous savez tout !
PS : Dans Kiff Kiff Demain, Faïza Guène parlait d'une consultante de PLUS RH qui parlait bizarrement avec un accent presque difficile à déceler.... je crois que l'on sait tous de qui il est question !

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Theacidking 246 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte