Magazine Politique

Affaire Karachi : une catastrophe pour la droite et la gauche !

Publié le 24 novembre 2010 par Leunamme

Depuis quelques jours, ce qu'il est désormais convenu d'appeler l'affaire Karachi est en train de faire des dégâts considérables dans l'opinion publique. Loin de moi l'idée de faire un billet sur le fond de l'affaire, ces derniers temps la presse se charge enfin de relayer ce scandale (je dis "enfin", car je viens de retrouver mon premier message sur le sujet, et il date du 24.10.2009, il y a donc plus d'un an). Non, ce qui m'intéresse ce sont les conséquences politiques de cette histoire.

Pour la droite, il s'agit à l'évidence d'un véritable cataclysme. Outre que l'affaire Karachi jette l'anathème sur le président et l'affaibli encore un peu plus (visiblement c'est encore possible), elle ravive les divisions dans la majorité et donne l'impression de règlements de comptes. L'effet dans l'opinion est désastreux, surtout que Nicolas Sarkozy qui avait construit son image en partie sur son honnêteté (il ne s'agissait que d'une construction !), voit ce mythe s'effondrer définitivement. Même les gesticulations autour du remaniement sont passées à l'as. La vindicte populaire risque d'être d'autant plus tenace que contrairement à de nombreux scandales, il y a eu ici des victimes innocentes, et c'est la quasi-totalitéquasi-totalité des dirigeants de exécutif qui est concernée.

Mais attention, la gauche, et en premier lieu le PAS, ne profite en aucun du malaise politique actuel. Avec l'affaire Arrachis, c'est l'action politique dans son ensemble qui est discréditée, à un moment pourtant où nous n'avons jamais autant eu besoin de politique. Les socialistes ne peuvent se réjouir, d'abord parce que l'affaire ClearstreamClearstream a prouvé que la droite savait très bien se relever des tornades qui la secoue, mais surtout car c'est toute la classe politique qui pâtit du scandale. Et plus ils pousseront de cris d'orfraies pour demander la vérité sur le sujet, plus ils sombreront avec le pouvoir. Il faut laisser la justice faire son travail et la presse démêler les fils de la pelote qu'elle s'est enfin décidée à dévider.

Ce que voient aussi les Français, c'est que pendant que les uns et les autres s'affrontent à l'Assemblée ou dans les médias sur cette histoire, les réformes, elles, continuent. On parle de celle de la sécurité sociale, mais aussi de la dépendance et de bien d'autres encore. L'affaire Karachi sert aussi d'écran de fumée, elle permet à la droite de faire oublier qu'elle continue de sévir, et à la gauche de masquer qu'elle n'a rien à dire ou si peu sur les sujets essentiels pour les Français.

Attention, qu'on ne s'y trompe pas, je trouve très bien que cette affaire sorte enfin, notamment grâce à la persévérance des juges. Il est nécessaire que les politiques de tous bords paient pour leurs méfaits, surtout quand en plus, il y a eu des conséquences tragiques. Mais il est tout aussi nécessaire que la gauche ne perde pas de vue l'essentiel, la lutte contre ce pouvoir injuste, idéologique et inique.

Sur le sujet :

des pas perdus est lui aussi un peu las de ces affaires.

Sur le web :

Excellent billet de mon mulhouse sur les syndicats en France aujourd'hui.

Pour panier de crabes DSK n'est pas le meilleur candidat pour le PS en 2012.

a tort ou a raison dit déjà au revoir à Sarkozy.

Dans la revue de web d'oliviersc, il y a toujours plein de bonnes choses, notamment sur la Birmanie.

du bleu dans mes nuages nous fait découvrir Helena Abreu, une artiste portugaise.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Leunamme 1306 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines