Magazine Politique

Bonjour la droite : Brice Hortefeux à Amine Benalia: «vous avez bien fait de parler des Auvergnats, je n’y aurai pas pensé»

Publié le 25 novembre 2010 par Letombe

Bonjour la droite : Brice Hortefeux à Amine Benalia: «vous avez bien fait de parler des Auvergnats, je n’y aurai pas pensé»

Tout le monde se souvient de cette mythique vidéo, un Bonjour la droite classics ©, du fameux «quand il y en a un ça va, c’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes» de Brice Hortefeux.
Ce mercredi matin, dans Sud-Ouest
, Amine Benalia-Brouch, le jeune ex-militant UMP qui a fait les frais de l’humour douteux du ministre de l’Intérieur, raconte sa version des faits à l’occasion de la sortie de son livre, «Confessions d’un sarkozyste repenti».

On y apprend plein de choses forts instructives. Notamment sur la fameuse thèse selon laquelle le ministre de l’Intérieur parlait des Auvergnats:

Sud-Ouest: Vous écrivez que c’est Marie Aphatie, la secrétaire départementale des Landes, qui vous a proposé la version des Auvergnats… 

Amine Benalia-Brouch: Elle a inventé cette version. D’ailleurs quand je suis allé dans le bureau de M. Hortefeux, il m’a dit : « Vous avez bien fait de parler des Auvergnats, je n’y aurai pas pensé. »

Dans cette plongée merveilleuse dans les coulisses du sarkozysme, on lit également comment l’UMP a commandité une vidéo du jeune militant pour dédouaner le ministre de ses propos.
Et également cette étonnante phrase du ministre, lorsqu’il évoque la possibilité d’une plainte: «quand il y a justice, il y a danger». Pas faux, puisque Brice Hortefeux a été condamné pour injure raciale quelques mois plus tard.

Dès le prononcé de cette décision, le PS a demandé à Brice Hortefeux de «s’excuser et partir».

» Voir la vidéo de Benoît Hamon


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Letombe 131283 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines