Magazine Info Locale

Nous ne sommes pas les seuls à agir !

Publié le 26 novembre 2010 par Gezale
Pour information voici ce qui s'est passé à la communauté d'agglomération Est Ensemble à Romainville:
DÉCLARATION DE FRANCE LIBERTÉS
Le SEDIF et Véolia confrontés aux citoyens d'Est Ensemble

Ce soir devait se tenir le vote de la collectivité d'Est Ensemble concernant le choix de rester ou non au sein du Sedif pour son service de l'eau. Près de 200 militants de l'eau ont portés haut la voix de l'eau bien commun et de la possible sortie de la collectivité du marché du Sedif avec Veolia.

Au lendemain d'une grève des salariés de Veolia pour préserver leurs contrats et avantages, les évènements de ce soir qui ont entraîné le report du vote prévu, vont pousser tout les acteurs à poursuivre leur réflexion sur le service de l'eau en Ile de France. Les pressions du Sedif notamment sur les tarifs de l'eau sont en cause et la nécessité politique d'y voir clair va se renforcer dans les jours à venir.
La notion même de désobéissance civile prend corps et permet aujourd'hui aux citoyens engagés de faire passer leurs idées sans violence mais avec force conviction pour imaginer que les politiques soient enfin mis devant leurs obligations de penser pour les citoyens et non pas pour les calculs politiciens.

La prochaine étape sera à suivre de très près, le combat continue et il ne nous reste qu'à espérer que toutes ces batailles nous apportent une victoire pour notre bien commun par excellence : l'eau.

La politique du bien commun est possible et les citoyens d'Est Ensemble en font la preuve à chaque étape du processus de décision de leurs élus.

Nous les soutenons et espérons une décision en faveur du service public pour très bientôt.

Emmanuel POILANE, Directeur de France Libertés


« COMMUNIQUÉ DE LA COORDINATION EAU ILE-DE-FRANCE
C’est un tournant dans la mobilisation citoyenne en faveur d’une gestion publique, transparente et écologique de l’eau, dans notre pays.
C’est sans doute la première fois qu’une action citoyenne de cette envergure et avec cette détermination se produit. A ceux qui croient les citoyens indifférents ou apathiques sur une question aussi essentielle pour la vie en société que l’eau, cette soirée apportera un salutaire démenti.
Cette action n’est pas le fruit du hasard, c’est la suite de plusieurs mois de sensibilisation sur les marchés, dans les rues, de signatures de pétition (près de mille signatures dans la seule ville de Bondy dont le maire socialiste est un fervent partisan …du retour au SEDIF), de réunions publiques,
C’est la suite de plusieurs mois d’expertise citoyenne où tous les documents ont été décortiqués et publiés par les associations, dans les blogs. C’est la suite aussi d’une dynamique politique nouvelle qui voit des associations, des élus, des forces politiques diverses travailler main dans la main sur cette question.
Il faut arrêter de jouer avec l’eau !
C’est aussi un message très clair adressé au président et à la majorité socialiste de l’agglomération : il faut arrêter de jouer avec l’eau !
Une décision aussi importante ne peut pas se prendre en l’absence de tout débat démocratique, en l’absence des citoyens, sans convoquer la CCSPL, sans organiser de réunions publiques dans les villes comme l’agglomération s’étaient pourtant engagée à le faire dans le cahier des charges de l’audit qu’elle a commandé, sans débat dans les conseils municipaux. 
Les conseillers communautaires ont reçu le volumineux dossier le 9 novembre pour se prononcer le 23 novembre.

C’est cette absence de démocratie qui a exaspéré les citoyens !

Il faut arrêter de jouer avec l’eau en racontant que le service public ne sera plus assuré le 1er janvier si Est Ensemble n’adhère pas au SEDIF ! De toute façon, Est Ensemble ne sera pas adhérente au SEDIF au 1er janvier, il y aura une période transitoire d’au moins trois mois.
 Pourquoi ne pas la mettre à profit pour élaborer une nouvelle convention provisoire qui laisserait le temps de construire une alternative publique ?

Il faut arrêter de jouer avec l’eau en s’affirmant pour la gestion publique dans les discours et en retournant dans les faits au SEDIF, dans le giron de VEOLIA. Si c’est pour mieux en sortir dans deux ans, pourquoi y aller maintenant ?


L’heure du choix
Le président et la majorité socialiste de l’agglomération ont maintenant un choix à faire entre la politique de la force et la force de la politique. Du côté du passage en force, ils peuvent réunir à nouveau le conseil d’agglomération sous la protection de deux rangées de CRS et voter l’adhésion au SEDIF/VEOLIA. 
Leurs électeurs, le peuple de gauche, se demanderaient néanmoins quel intérêt supérieur les motive.
A l’inverse, du côté de la responsabilité politique, ils peuvent renouer le fil d’un dialogue apaisé avec les citoyens, les associations, toutes les forces qui aspirent à une gestion publique et transparente de l’eau.
 Nous leur tendons la main dans ce sens. 
Nous sommes prêts à leur faire des propositions, à les aider à trouver une solution qui garantisse la continuité du service public en s’engageant dans la voie d’une gestion publique de l’eau.

Article LE PARISIEN 93
EST ENSEMBLE

Le conseil communautaire reporte le vote sur la gestion de l’eau.
La bataille de l’eau est montée d’un cran hier soir. Le conseil communautaire d’Est Ensemble*, réuni au palais des fêtes de Romainville pour voter sur l’adhésion de l’agglomération au Syndicat des eaux d’Ile-de-France (Sedif)** à partir du 1er janvier, a été interrompu par des manifestants partisans d’un retour à une gestion publique de l’eau.
http://eauidf.blogspot.com/2010/11/irruption-citoyenne-au-vote.html

Pour la promotion en Ile de France d’une gestion démocratique, soutenable et équitable de l'eau, en lien étroit avec les usagers et leurs associations, dans le respect de la préservation de la ressource et de l'environnement.

L’eau est un bien commun universel auquel tous les habitants de la planète ont droit d’accéder et qui doit relever de la sphère publique : la ressource comme les services de production et de distribution de l’eau ne peuvent faire l’objet d’une appropriation privée.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gezale 7337 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine