Magazine Humanitaire

Bangladesh : Une équipe de Première Urgence sur le terrain suite au passage du cyclone Sidr.

Publié le 04 janvier 2008 par Thierry Mauricet

C’est à une vitesse de 250 km/h que le cyclone Sidr, d’une puissance de catégorie 4, a traversé le Bangladesh du Sud-Ouest au Nord-Est le 15 novembre 2007 au soir. 30 des 64 districts du pays ont été touchés. Le cyclone a laissé derrière son passage plus de 3.000 morts, des centaines de milliers d’habitations rasées, des centaines d'hectares de terres agricoles détruites et des milliers de têtes de bétails décimées, rendant ainsi plusieurs millions de personnes totalement dépendantes de l’aide humanitaire. Les zones côtières du Khulna et de Barisâl ont été les plus gravement touchées. Le cyclone a de plus, considérablement pollué ou détruit les sources d’eau potable traditionnelles.

Cyclone_sidr_au_bangladesh_112007

Première Urgence a décidé de se mobiliser en envoyant rapidement une équipe d’évaluation des besoins sur les lieux sinistrés, afin de pouvoir intervenir au plus vite auprès des victimes.

Le gouvernement et quelques organismes humanitaires ont répondu rapidement à la situation et, pour fournir une assistance adaptée, Première Urgence, en parallèle à ses évaluations, a choisi de fournir, dans ce contexte, un soutien et des solutions techniques aux différents problèmes liés à la potabilité de l'eau rencontrés par les intervenants locaux et internationaux.

L’accès à l’eau potable et l’assainissement sont, à ce jour, les besoins les plus urgents. Grâce à son unité d’analyse d’eau, l’expert en eau de Première Urgence effectue actuellement des analyses au niveau des sources que les ONG locales et internationales sont en train de réhabiliter.

L’analyse de l’eau permet d’améliorer les techniques de purification et par conséquent la qualité d’eau distribuée, tout en ciblant les différentes problématiques liées au secteur de l’eau dans le sous district du Khulna et de Barisâl, afin de proposer de meilleurs pratiques.

Pu_equipe_eval_bangladesh
L'équipe de la mission d'évaluation de Première Urgence au Bangladesh (de gauche à droite : Jacques VUILLEMIN, Expert eau et assainissement, Ahmed Fadel ABOUMAAMAR, Chef de Mission et Mohamed SYLLA, Expert sécurité alimentaire).

Dans le cadre du partenariat entre Première Urgence et l’ONG locale bengalie FriendShip, deux techniciens en eau de Friendship suivent une formation à l’analyse de qualité d’eau selon les standards internationaux. A l’issue de cette formation, l’unité technique d’analyse d’eau de Première Urgence sera donnée à FriendShip et les deux techniciens formés assureront ainsi l’activité d’analyse de qualité d’eau dans le sous district.

Les efforts d’assistance en cours se concentrent principalement sur la rive gauche de la rivière Baleswar (à l’Est du sous district) et nous avons pu observer une insuffisance d’intervention dans la zone qui longe la rivière Bhola (à l’Ouest du sous district).

Pour faire face à cette situation, Première Urgence, en partenariat avec FriendShip et en accord avec les autorités locales, souhaite intervenir pour reconstruire 100 abris temporaires et 400 latrines familiales, pour relancer des activités dans le secteur de la pêche et de l’agriculture et pour distribuer des couvertures et des kits de purification d’eau.

Pour en savoir plus sur le Bangladesh


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Thierry Mauricet 8 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte