Magazine

Assassin’s Creed II

Publié le 02 novembre 2010 par Bobby @MissBobbyD
Assassin’s Creed II
Mon blog est à l’abandon c’est une catastrophe ! Franchement, je vous ai habitué à mieux. Du coup, je vais vous parler d’un jeu et donner mon opinion, car j’en ai vu des vertes et des pas mûres à son sujet.
Assassin’s Creed, deuxième du nom. Voilà avec quoi ou plutôt, qui, je passe mon temps libre. Et pas qu’un peu ! Je l’ai offert au premier Homme de ma Vie et c’est moi qui en profite !
Alors, je pense que cet opus a souffert du premier du nom, qui, disons-le, était répétitif. Là, à mon sens, se trouvait le plus gros problème, car j’ai aimé le concept, les graphismes et la jouabilité. J’ai pas mal lu, entendu, que les joueurs ne voulaient pas vraiment le tester de peur de retrouver cette répétition. Je ne sais pas si je suis aveuglée par l’envie de jouer, avide de nouveauté (les Sims 3, ça va un moment), en tout cas, je ne retrouve pas cet ennui fâcheux dans celui-ci. On doit toujours assassiner plus ou moins discrètement des grands pontes italiens, sans pour autant passer par une enquête fastidieuse. Hormis la quête principale qui vous fait voyager entre Florence, Venise et autres petites bourgades charmantes, il existe des quêtes secondaires qui vous permettront de faire la lumière sur l’histoire même du jeu. Je ne vous en dis pas plus, je ne veux rien vous dévoiler. De plus, il y a aussi de courtes missions à la Grand Theft Auto (on voit la connaisseuse quand même), pas du même acabit, je le conçois, par exemple : donner une correction à un mari infidèle (merci Ubisoft de penser aux femmes. D’ailleurs, elles sont assez présentes et pas forcément sous forme de potiches sans cervelle), livrer un courrier, faire une course pour se dégourdir les jambes. Et enfin, il y a des séquences acrobatiques en intérieur, les tombeaux (idem, je ne vous dévoilerai pas le but), un subtil mélange de Tomb Raider et de Prince of Persia (POP pour les intimes).
Assassin’s Creed II
Pourquoi j’adore ce jeu ?
D’une part, je m’instruis (le jeu complètement idiot, c’est démodé). En effet, je visite des villes dans lesquelles les monuments ont été soigneusement reproduits et il est possible d’accéder à un résumé du lieu. Si vous avez toujours rêvé d’escalader le Campanile de Saint Marc à Venise, c’est possible ! Et d’autre part, eh bien ça me défoule ! Tuer du soldat qui m’insulte de stronzo (de con pour être plus clair), sauver deux enfants cachés dans deux endroits différents, en étant ultra connu des gardes, le tout chronométré, ça fait du bien à l’adrénaline !
J’en passe, mais si vous dormiez pendant vos cours d’Histoire du XVe siècle, vous pourrez apprendre deux-trois trucs sur la vie à cette époque, il suffit d’ouvrir les oreilles.
Sur ce, je vous laisse avec cette bande-annonce d’Assassin’s Creed : Brotherhood (sortie mars 2011 sur PC, ils sont vaches). Ils veulent ma mort chez Ubisoft ! En plus, Ezio m’attend !
Bye !
J’aime beaucoup le choix des musiques pour leurs bandes-annonces.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bobby 13108 partages Voir son blog