Magazine En France

Monsieur le Curé aimait la Normandie

Publié le 14 janvier 2008 par Fletel

Voici ce qui disait Gabriel du Moulin, Curé de Menneval, en 1631 à propos du Pays de Caux et de la Normandie.

"Le Pays de Caux est fertil pour la plus grande partie et abonde en tout ce qui est requis pour la vie humaine, ayant des forêts, des bois taillis, des prairies, terres labourables, chairs, fruits, laines et lins, avec une infinité de toutes sortes de bons poissons qu´on pêche par toutes les côtes qui voisinent la mer. Le breuvage des Cauchois est le sidre, en quelques lieux la bière. Leur trafic est le lin, le fil, la toille, les bleds et le sidre".

Avis à mes lecteurs de l´étranger, j´ai repris ce texte en vieux français tel quel et je vous assure qu´il n´y a pas de fautes d´orthographe. Le cidre s´écrivait bien "sidre".

A mon humble avis, la définition du Pays de Caux par le curé de Menneval s´applique encore à cette belle région. Car pour ce qui est des terres labourables, des ripailles et du lin, la Normandie est en effet un pays bien "fertil".

Copyright: C.Bellêtre (PCCO - Lin) - D.Agostini
Maison Beaurevoir
Maison Beaurevoir

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Fletel 17 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog