Magazine Jeux de hasard

Ligue des champions: l'OM reçoit un Chelsea en plein "blues"

Publié le 06 décembre 2010 par Moodds

Europe - Ligue Des Champions UEFA - Mercredi 08 Décembre 2010
L'OM reçoit Chelsea mercredi au stade Vélodrome dans un match de Ligue des champions sans enjeu qui aurait pu faire une parfaite affiche de gala, mais l'ambiance n'est pas aux réjouissances chez les Londoniens après un "novembre noir".

Trois défaites, deux nuls et une seule victoire pour un total famélique de cinq points: jamais une série de six matches n'avait rapporté aussi peu aux "Blues" depuis le début de la saison 2000-2001.

Pire, l'ex-leader, désormais dépassé par Arsenal et Manchester United, n'a affronté aucun cador pendant cette calamiteuse période, mais la plupart du temps des équipes de deuxième zone à qui on n'aurait pas donné une chance sur mille un mois avant, comme Sunderland, vainqueur 3 à 0 à Stamford Bridge.

Les choses vont se corser à partir du week-end prochain avec un court déplacement à Tottenham suivi de la réception des "Red Devils" et d'un autre derby à haut risque chez les "Gunners". Un tournant avant lequel les champions d'Angleterre doivent absolument retrouver leur football.

Car ce n'est que le fantôme de l'équipe triomphante du début de saison qui a traversé les dernières semaines, surtout dans le secteur offensif. Alors qu'elle carburait à 2,7 buts par match lors des dix premières journées, l'attaque bleue est tombée à la moyenne dérisoire de 0,5 lors des six dernières rencontres.

Didier Drogba n'a marqué qu'une fois - sur penalty - depuis début octobre, Florent Malouda, longtemps meilleur buteur de Premier League, est muet depuis sept matches et Nicolas Anelka n'a inscrit qu'un but lors des 14 dernières journées.

Il y a dix ans, la crise s'était soldée par le remplacement de l'entraîneur Gianluca Vialli par Claudio Ranieri. Pour le moment, leur compatriote Carlo Ancelotti affirme que son départ n'est pas à l'ordre du jour.

Il est vrai que l'Italien a de nombreuses circonstances atténuantes à faire valoir, au premier rang desquelles une litanie d'indisponibilités.

Frank Lampard n'est toujours pas revenu à la compétition plus de trois mois après avoir été opéré d'une hernie, Didier Drogba a été mis sur le flanc pendant plusieurs semaines par une crise de malaria, John Terry est toujours agacé par une lancinante douleur à une cuisse, Alex joue dans l'attente d'une opération au genou et Michael Essien a manqué trois matches à cause d'un carton rouge. Et on ne cite que les absences les plus préjudiciables.

Evitant de se cacher derrière la faute à pas de chance, Ancelotti a avoué son "inquiétude" après la dernière contre-performance du week-end à domicile contre Everton (1-1) qui l'a laissé "déçu et fâché". "Il faudra faire mieux au jour le jour à l'entraînement", a-t-il admis.

Le patron Roman Abramovich devra peut-être investir au mercato d'hiver pour étoffer le groupe. Car si le onze idéal de Chelsea est peut-être le meilleur d'Angleterre, le relatif manque de profondeur de l'effectif n'a pas permis de faire face efficacement aux blessures.

Il devra aussi se demander s'il a fait le bon choix en se séparant de l'entraîneur-adjoint Ray Wilkins, personnalité très respectée dont le limogeage a laissé les commentateurs perplexes.

Coïncidence ou pas, lorsqu'il a été remercié sans explication mi-novembre, le club était seul en tête avec quatre points d'avance. Il est aujourd'hui troisième, avec deux points de retard.

© 2010 AFP
Auteur : Par François BONTOUX - LONDRES (AFP)
Crédit : © AFP/Archives - Adrian Dennis


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Moodds 4501 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines