Magazine Culture

Wikileaks looks like tomorrow..

Publié le 07 décembre 2010 par Rupteur

wiki.jpgDéjà traité dans les modestes lignes de ce blog, le "journalisme augmenté" sous toutes ses formes pose question. Qu'il s'agisse de révêler des documents confidentiels comme le fait Wikileaks qui crée le débat dans les rédactions du monde entier, d'animer des émissions radio faisant la part belle aux commentaires et rebons de l'information, ou encore de pratiquer un journalisme guerilla en s'infiltrant dans les groupes et les entreprises, la recherche d'une certaine forme de vérité pose aujourdhui question et marque la rupture.

Cette rupture est d'abord et avant tout dans la vision que l'on a de l'indépendance de l'information. Cet idéal est aujourd'hui de plus en plus lointain car l'information, si elle s'affranchit, tant que faire se peut, du pouvoir politique, elle demeure traversée par de multiples lobbies et croisements d'intérêts. La rupture est aussi dans notre manière d'appréhender l'information. Veut-on aujourd'hui savoir, comprendre, être des cyber-voyeurs, ... ou tout celà en même temps. Et que faire de cette information, s'engager, en demander davantage, dans quel objectif ? Plus qu'à aucune autre époque moderne, l'info pose question, son utilité, sa traçabilité et son partage nous met face à nos contradictions et face aux limites de notre système organisationnel.

Demain ne résoudra pas toutes les problématiques, mais les évolutions techniques et conceptuelles nous éclaireront sur ces nouveaux degrés de liberté que se donne et qu'induit la libéralisation de l'information. "L'avenir est un passage obligé" comme a dit un jour Serge, que vous ne connaissez pas, mais l'avenir lui, vous connait déjà !  


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Rupteur 62 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte