Magazine

La Poste américaine (fin)

Publié le 07 décembre 2010 par Go11
Je ne suis pas fan des services postaux américains et voici simplement pourquoi. Il y environ 10 jours, nous avons décidé de réduire la taille de notre boîte postale. Nous en avions une qui était énorme et que nous ne pouvions plus remplir malgré tous nos efforts. Dans le passé nous recevions des tas de circulaires publicitaires, des catalogues et souscrivions encore à un bon nombre de périodiques. De plus, les gens ne nous écrivent plus comme auparavant et la plupart de nos transactions sont effectuées en ligne sans qu'il soit nécessaire de recevoir quoi que ce soit. Voilà comment nous en sommes arrivées à renoncer à notre boîte géante. Le processus m'a fallu six visites personnelles au bureau de poste et juste hier, vient de se conclure de manière positive. Voici donc la séquence des événements (veridique!) que j'ai largement simplifiée pour mes lecteurs.
Jour Un: je vais au bureau de poste et fait une demande pour une plus petite boîte postale. L'employé me remet un formulaire de demande qui devrait m'octroyer un tarif spécial et ne peut être accordé que par le postier en chef de Park City.
Jour Deux: je ramène les formulaires, mais l'employé me demande d'apporter mon passeport, comme mon permis de conduire n'est de toute évidence pas suffisant pour bien m'identifier.
Jour Trois: un autre employé me demande une preuve de propriété immobilière qui devrait me donner droit au tarif spécial que j'ai demandé.
Jour Quatre: j'apporte l'élément manquant à la poste; l'employé me dit alors que le chef postier va examiner ma demande et va me contacter par téléphone.
Jour Cinq: je reçois un appel téléphonique de Rhonda, le chef postier, elle me pose d'avantage de questions et s'assure que je veux vraiment ce que je demande. Je confirme. Elle me dit qu'elle va me rappeler et me faire part de sa décision finale.
Jour Six: Rhonda me rappelle et confirme que ma demande a été accordée. Le même jour, je vais à la poste et la personne au guichet me dit que les nouvelles clés ne sont pas encore prêtes pour la petite boîte qui m'a été désignée et que je dois revenir la semaine suivante (c'était alors vendredi dernier.) Par la même occasion, on me donne également les formulaires nécessaires pour mon changement d'adresse et pour obtenir un remboursement pour la portion de temps pendant laquelle la plus grande boîte n'aura pas été utilisée (un bonus inattendu!)
La Poste américaine (fin)Jour Sept: Je donne mes formulaires à l'employé; les clés sont désormais prêtes, mais celui-ci doit maintenant se battre avec son terminal d'ordinateur pour en faire sortir le remboursement qui m'est dû. Après une lutte de trente minutes avec une technologie postale récalcitrante, nous avons finalement triomphé. Je reçois un nouveau jeu de clés pour la nouvelle boîte et un remboursement en espèces. La vie est belle et toute simple.  
Je n'ai aussi plus à me poser de question pourquoi les services postaux américains ont perdu 6,5 milliards d'euros cette année ...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Go11 136 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte