Magazine

Expression - "Qui va à la chasse perd sa place"

Publié le 07 décembre 2010 par Audreymathe62

Image issue du site :

Expressions de la langue française

"Qui va à la chasse perd sa place"

   J'ignore si cette expression est encore populaire aujourd'hui parmi les jeunes générations mais assurément elle l'était lorsque j'étais enfant. C'est la raison pour laquelle j'ai effectué quelques recherches sur son origine et je fus très surprise par les différentes sources qui s'approprient son histoire.

   La plus ancienne trace de cette expression apparaît dans l'Ancien Testament. Esaü aurait perdu son droit d'aînesse au profit de son frère Jacob, parce qu'il était parti à la chasse.

   Une autre référence religieuse est celle défendue par ceux qui pensent que le terme "chasse" de l'expression aurait perdu au fil du temps sa transcription originelle avec l'accent circonflexe. En effet, le terme "châsse" désigne une sorte de cercueil de reliques. Ainsi ceux qui se prosternaient et priaient devant le reliquaire perdaient leur place dans l'assemblée des fidèles.

   La troisième origine de cette expression serait attribuée au célèbre jeu de paume. En effet, la chasse serait le moment du jeu où les joueurs échangent leur place. Du fait, celui qui se trouvait à faire le service perdrait sa place favorable.

   Enfin d'autres légendes se sont transmises au cours des siècles et des lieux. Par exemple, un homme passionné par la chasse délaissait sa femme qui trouva le réconfort dans les bras d'un autre. Ainsi le mari avait perdu sa place d'époux.

   Une autre origine très amusante est attribuée à un député britannique qui, s'étant absenté pour aller aux toilettes, perdit son poste au profit d'un adversaire.

   Selon moi, l'origine la plus probable est biblique, notamment parce que nous trouvons une trace de cette expression dans d'autres langues. Ainsi en Italien, nous dirions " chi va via perde il posto al'osteria", en Espagnol, "quien va a la villa pierde su silla", en Espagnol (du Mexique), "quien fue a Sevilla perdio su silla"...

Variantes :

   Il semblerait qu'on ait trouvé quelques fins diverses pour conjurer le sort :

- "Qui va à la chasse perd sa place, qui va à la pêche la repêche."

- "Qui va à la chasse perd sa place, qui va à la montagne la regagne."

- "Qui va à la chasse perd sa place, qui revient retrouve son bien."

- "Qui va à la chasse perd sa place, qui y revient y trouve un chien."

Sources :

- Wikipédia : link

- L'internaute Encyclopédie : link

- Comité Français de Courte-Paume : link

- Casafree.com : link

Audrey Mathé


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Audreymathe62 131 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte