Magazine

La malédiction des trente deniers, tome 2

Publié le 07 décembre 2010 par Mpbernet

coverjpgEnfin, plus d'un an après la parution du tome I, analysé ICI, la fin de l'épisode...et le vingtième album des aventures de Francis Blake et Philip Mortimer. Je n'y tenais plus.

J'en profite pour pousser une gueulante à l'encontre d'Amazon, qui vient d'annuler une troisième commande en moins de deux mois, ce qui fait que j'ai dû attendre plus que de raison ma lecture tant attendue, mais passons...
Les auteurs de cette suite se montrent très fidèles à l'esprit du créateur, Edgar P. Jacobs. Le scénariste Jean Van Hamme en est à son quatrième album des aventures politico-esotérico-science fictionnesques des héros britanniques où l'on retrouve avec un plaisir évident les méchants : Olrik et son second Jack Starkey. Ici, le superméchant est un nazi de la pire espèce, camouflé sous la peau d'un milliardaire arménio-américain.

L'enjeu : s'emparer des trente deniers du traître Judas pour devenir le Maître du Mal. Les rebondissements ne manquent pas, l'histoire est totalement délirante, la chute complètement farfelue....Mais ce n'est pas ce qui importe.

mal_dictionplanche
J'ai apprécié la qualité du trait, dû à Antoine Aubin, qu'il convient de souligner, ainsi qu'une superbe mise en couleurs, toute en nuances, par Laurence Croix et Etienne Schréder. Les paysages de la Grèce des années 50 et des ciels de la mer Egée sont superbement rendus.

chrystelle_labaude
On apprécie aussi l'apparition de personnages féminins, en particulier Jessie, la jolie brune d'origine indienne, ressemblant trait pour trait à l'actrice française Nadia Angeli qui joue la gendarmette légiste dans la série Section de Recherche. En battle dress des services secrets américains, elle est superbe.
Moi, je suis une inconditionnelle. Ne me demandez pas de critiquer. Cependant, je reste, là, un peu dubitative. Que vont comprendre les jeunes lecteurs ? L'argument mystique ne me captive pas et je regrette la pure science-fiction de Jacobs. On retrouve quand même les classiques ambiances de la série : tremblements de terre dans une grotte, trahisons au plus haut niveau, poursuites et explosions. C'est du grand classique.
5929948324_Blake_et_Mortimer
A conseiller : lire les deux tomes dans la foulée car l'intrigue est un peu complexe. Au train où on va - sept albums créés par les différents successeurs d'Edgar P. Jacobs par rapport aux douze originaux - on risque tout de même de changer de registre.

Mais après tout, pourquoi pas ?

La malédiction des Trente deniers, Tome 2 par Jean Van Hamme et Antoine Aubin, Editions Blake et Mortimer, 56 p. 14,50€


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mpbernet 50874 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte