Magazine Politique

Le RSA jeunes et les effets d'annonces.

Publié le 07 décembre 2010 par Philippemeoule

b_b__gorille.jpgLa communication est importante dans notre société et le gouvernement s'en est fait une spécialité. Savoir et faire-savoir ouvrent les portes du pouvoir. Pas sûr que cela suffise à le conserver !

Prenons l'exemple du RSA jeunes : seulement 3.400 bénéficiaires sont dénombrés fin novembre, alors qu'initialement, l’Elysée avait indiqué que 160.000 jeunes devaient être concernés à terme, pour un coût en année pleine de 250 millions d’euros.

3400 jeunes seulement.

« C’est loin de répondre aux attentes des jeunes », selon le président de la Cnaf, Jean-Louis Deroussen, cité par le quotidien daté du samedi 4 décembre Le Parisien/Aujourd’hui en France, mentionnant des chiffres de la Caisse nationale d’allocations familiales.

Pour lui, « les conditions sont drastiques pour pouvoir y prétendre. Plus de deux dossiers sur trois sont refusés. Nous l’avons dit et redit au gouvernement ».

Communication du ministère fin décembre début janvier.

Le ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale « communiquera sur le RSA, avec tous les chiffres, fin décembre-début janvier », a simplement indiqué samedi 4 décembre une porte-parole, interrogée par l’AFP.

Les premiers versements étaient prévus début octobre, au titre du mois de septembre.

Avoir travaillé deux ans au cours des trois dernières années.

L’extension du RSA aux moins de 25 ans, entrée en vigueur au 1er septembre, a été vivement critiquée par associations et syndicats, qui la jugent beaucoup trop restrictive puisqu’il faut avoir travaillé deux ans au cours des trois dernières années.

Recours.

La CFDT et le collectif de défense des stagiaires Génération précaire ont annoncé fin octobre avoir déposé un recours au Conseil d’Etat contre le décret sur les critères d’accès au RSA jeunes, estimant qu’il « viole le principe d’égalité ».

Mi-octobre, le ministère des Solidarités actives contre la pauvreté avait indiqué à l’AFP que plus de 5.600 jeunes avaient déposé une demande de RSA, mais précisé qu’il était « trop tôt pour parler de dossiers traités, car ils sont plus longs à traiter que les demandes de RSA traditionnel puisque les services doivent vérifier que les jeunes ont bien deux ans d’activité ».

L’objectif affiché par le gouvernement est de verser annuellement un RSA à 15.000 jeunes de moins de 25 ans. On est loin du compte...

(Sources : la gazette des communes).


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Philippemeoule 409 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines