Magazine Marketing & Publicité

Luxe en ligne - Les 5 chiffres de 2010

Publié le 07 décembre 2010 par Ic_agency

Le web a influencé jusqu’aux fondements de la communication et de la vente de produits exclusifs. Revue en chiffres des changements les plus radicaux.

5%

Soit la part des ventes réalisées en ligne pour l’ensemble de l’industrie du luxe. Ce canal additionnel aux réseaux de vente traditionnels génère déjà quelque 8 milliards d’euros, tout secteur confondu. Vu sous un angle numérique, le luxe est le secteur de l’économie qui a connu la plus forte croissance en 2010 (source: Bain & Co). Si pour Cartier, l’e-commerce ne représente «rien du tout» selon son CEO Bernard Fornas (Le Monde du 30.11.2010) – pour Burberry, les ventes en lignes ont augmenté de 50% au premier semestre fiscal. Pour rappel, la marque anglo-saxonne a réuni sur Internet plus de 650'000 personnes lors du streaming du lancement de sa récente collection (source: Internet Retailer).

Les ventes en ligne de Burberry ont augmenté de 50% au premier semestre fiscal. ©www.burberry.com

Les ventes en ligne de Burberry ont augmenté de 50% au premier semestre fiscal. ©www.burberry.com

500 millions

Soit le nombre d’inscrits à Facebook dans le monde, dont 70% en dehors des Etats-Unis. La moitié des utilisateurs s’y connecte chaque jour, et parmi eux 200 millions via un téléphone mobile. Les membres y passent en moyenne 15 minutes par jour selon les dirigeants du site. Un changement de paradigme dans la consommation du média Internet, qui provoque un raz-de-marée au sein de l’industrie du luxe – entre marques «avant-gardistes» ou qualifiées de trop exclusive pour s’y abaisser, le «Social Media» reste le thème le plus animé du moment auprès des marques.

400 millions

Soit la quantité d’internautes en Chine - premier pays en termes de nombre d’internautes – dont 210 millions de blogs, 175 millions inscrits à des réseaux sociaux locaux comme RenRen au Kaixin et 110 millions de membres participatifs à des forums de discussion (source: CNNIC). Un pays dont les usages en ligne peuvent être différents comparés aux pays plus matures en termes d’expérience du web. Près de 98% des inscrits aux forums chinois y passent en moyenne 1 heure par jour et sont des contributeurs actifs. A noter que des forums dédiés aux marques de haute horlogerie existent déjà. Certains regroupent plusieurs centaines de milliers de membres, à l’instar d’Iwatch365.

400 millions d'internautes chinois... DR

400 millions d'internautes chinois... DR

850’000

Soit la taille de la communauté de Fans sur Facebook inscrits aux pages – officielles ou non - de 25 marques horlogères de luxe. Soit 85% d’augmentation en à peine 6 mois depuis BaselWorld. Parmi celles qui y gèrent désormais une Page officielle, Hublot reste tenante du titre de la marque la plus populaire sur Facebook avec plus de 200'000 Fans (Source: WorldWatchReport, IC-Agency).

La page d'Hublot dur Facebook.

La page d'Hublot sur Facebook. DR

23%

C’est la part de marché de Google en Chine, qui peine à asseoir son hégémonie dans l’Empire du Milieu. Le renforcement de sa présence en ligne dans le pays passe nécessairement par l’intégration de Baidu dans sa stratégie de communication digitale – Baidu est le leader incontestable des moteurs de recherche locaux avec 73% de part de marché du pays. Une domination qui s'effectue au dépens des internautes chinois à la recherche d’informations sur l’étranger et qui voudraient pouvoir se tourner davantage sur Google, conscients du contrôle étatique effectué par les autorités chinoises sur le contenu indexé par Baidu (Source: BusinessWeek.)

Article publié sur WORLDTEMPUS le 2 décembre 2010
Florent Bondoux, IC-Agency, et Louis Nardin, WorldTempus


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ic_agency 26 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte