Magazine Société

Journalisme et le cannibalisme

Publié le 07 décembre 2010 par Raymond Viger

Trois jeunes graffeurs tués par un train près de l’échangeur Turcot

Le deuil des familles éprouvées

Raymond Viger Dossier Médias

Avec les familles des graffiteurs tués par un train sous l’échangeur Turcot, est-ce que certains journalistes reproduisent les mêmes erreurs qu’avec la famille de Kimveer Gill lors de la tuerie du College Dawson?

Lors du congrès de la Fédération des journalistes professionnels de 2006, de grandes questions sur l’éthique journalistique ont été soulevé. Des journalistes campaient devant la maison de la famille Gill, à travers la fenêtre du salon un caméraman tentait d’obtenir des images de la famille et de l’intérieur de la maison, des victimes et leurs parents étaient harcelés à l’hôpital… Une forme de cannibalisme pour obtenir le gros plan d’une famille éprouvée, d’obtenir, par tous les moyens, la photo de parents qui pleurent…

Trois jeunes ont été tués par un train ce week-end. Deux autres jeunes sont en état de choc. Est-ce que certains journalistes répètent le même scénario qu’en 2006 avec la famille Gill? Est-ce nécessaire et d’intérêt public d’harceler des familles éprouvées pour les voir pleurer?… Est-ce nécessaire et d’intérêt public pour voir leur souffrance étalée au grand écran?…

La réalité c’est qu’il y a des familles qui ont besoin de faire le deuil des événements. Les familles sont en état de choc. Est-ce le bon moment pour les harceler? Ce n’est pas le temps non plus d’essayer de trouver un jeune qui les auraient connu pour qu’ils tentent de nous décrire le caractère des jeunes victimes, le profil psychologique de son jeune copain… Les jeunes qui sont proches des victimes sont aussi en état de choc et ébranlés par le malheureux accident.

La communauté est en deuil. D.E.U.I.L. Un deuil qui doit se passer en privé, en famille et, dans les cas les plus difficiles avec des intervenants pour soutenir la famille et la communauté dans sa démarche. PEUT-ON LEUR SACRER PATIENCE? PEUT-ON RESPECTER LA DOULEUR ET LA SOUFFRANCE DES FAMILLES ÉPROUVÉES?

Pendant ce temps, certains blogueurs dérivent et manquent totalement de respect envers les familles éprouvées comme Édouard H. Bond du magazine Urbania. Un très mauvais billet qui a, heureusement, reçu une très mauvaise critique des internautes. Le billet n’aura pas terminé la journée avant que le magazine Urbania décide de retirer de son site le texte d’Édouard H. Bond. Je veux remercier et féliciter les internautes qui ont rapidement et clairement pris position contre un tel billet qui manquait totalement de respect envers les familles et la communauté éprouvées.

VOS COMMENTAIRES SUR Journalisme ou cannibalisme?

Trois jeunes tués par un train sous l’échangeur Turcot.

Autres textes sur Médias

Trois jeunes tués par un train sous l’échangeur Turcot.

Quebec bashing?

On tue la une, V télé; un délire dénudé de sens

L’Europe pointe du doigt Louis Lacroix du 93,3 à Québec Décès de la chanteuse Lhasa de Sela

La dérive du magazine Summum

Patrick Lagacé traité de journaliste nombriliste

Maurice Jarre, Wikipédia et des journalistes négligents

Code de deontologie journalistique Michelle Blanc et la federation des journalistes

Impact des medias sur le suicide, les tueries et les drames familiaux

Article trompeur dans Le Journal de Montréal

La qualité de l’information dans les médias est menacé par… les médias

Julie Snyder, Le Banquier, TVA, Pierre Bruneau, Sophie Thibault et le Conseil de presse

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicide Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Raymond Viger 488 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte