Magazine Autres sports

Sautons aux conclusions : les matches de 16h et le SNF

Publié le 06 décembre 2010 par Sixverges
Sautons aux conclusions : les matches de 16h et le SNFSame shit, different week pour les Colts, les Falcons en squeezent une à Tampa, les Raiders surprennent les Chargers à San Diego et les Steelers survivent à Baltimore.
DAL 38 - IND 35 (OT)
Il aura fallu une prolongation pour que l'inévitable se produise. Encore une fois cette semaine, les Colts se sont tirés dans le pied grâce à 4 interceptions de Peyton Manning et une défensive contre la course lamentable. Manning a maintenant 11 INT dans ses trois derniers matchs alors qu'il n'en avait eu que 4 dans toute la saison auparavant. Les Cowboys en ont profité pour prendre les devants 17-0 après un pick-6. Les Colts sont revenus dans le match en marquant les deux TD suivants (de Pierre Garçon et Reggie Wayne) mais un autre pick-6 les a recalés.
Après un TD de Javarris James, les Colts ont bloqué un punt des Cowboys et ont recouvert le ballon dans la zone des buts pour prendre les devants pour la première fois du match, 28-27. Les Cowboys ont alors entrepris un drive de courses et de petites passes pour écouler plus de 10 minutes et se rendre à la porte des buts. Incroyablement, la stupide D des Colts a résisté et Dallas se préparait à se contenter d'un FG mais une pénalité pour "leverage" lors du kick (un joueur des Colts s'est aidé du dos d'un joueur des Cowboys pour sauter plus haut et tenter de bloquer le botté) a redonné un premier jeu aux Cowboys qui ont finalement eu le TD sur une passe de Jon Kitna à Jason Witten. Après la conversion de 2 points, les Cowboys jouissaient d'une avance d'un touché.
Les Colts nous ont ensuite fait une splendide clinique de hurry-up offense en traversant le terrain passe par passe en moins de 2 minutes pour égaler la marque et forcer la prolongation. La table était mise pour la 4e INT de Manning qui a permis aux Cowboys de l'emporter sur un FG, 38-35.
On sait plus trop quoi penser des Colts. Leur défensive contre la course est ridicule depuis bientôt une décennie mais c'est Manning qui inquiète. On dirait qu'il est soudainement devenu poche. Les blessures aident pas mais c'est pas la seule excuse. Va falloir sérieusement trouver une façon de faire marcher la course (idéalement avec le retour de Joseph Addai) s'ils veulent avoir la moindre chance de participer aux séries.
ATL 28 - TB 24
Les Bucs portaient leur costume "creamsicle" pour ce match, question d'avoir l'air plus tough. Et ils le sont, tough. Un match dur avec quelques chicanes entre les joueurs des deux équipes et un pointage serré comme on l'aime tout au long. Après un échange de deux touchés de chaque côté, les Bucs ont finalement pris une avance de 10 points sur un très joli jeu truqué : une feinte de course d'Ernest Graham qui a finalement fait une passe de touché au TE John Gilmore. Sur le kickoff suivant, Eric Weems a retourné le ballon sur 102 verges pour le TD qui relançait les Falcons.
Après un drive sans succès des Bucs, les Falcons ont finalement pris les devants sur une passe de touché de Matt Ryan (que je refuse de surnommer Matty Ice parce que c'est fif) à Michael Jenkins. Les Bucs ont bien tenté de répliqué en toute fin de match mais le microscopique Brent Grimes a intercepté Josh Freeman à la ligne de 19 des Falcons pour sauver son équipe.
Ç'a été une victoire difficile mais les Falcons en ont maintenant 6 de suite et trônent toujours au sommet de la ligue. Les Bucs, quant à eux, sont de sérieux adversaires mais ils leur manque un petit peu de twidge pour se battre avec les meilleurs. Ils sont toujours bien placés pour faire les séries, par contre, avec une fiche de 7-5.
OAK 28 - SD 13
LA surprise de la journée! Après avoir dépecé les Colts la semaine passée, tout le monde voyait les Chargers comme l'équipe à battre après leur habituel début de saison difficile. Avec 18 victoires de suite en décembre, San Diego s'attendait à en ajouter une 19e facilement en recevant des Raiders douteux. Pourtant, ils auraient bien dû se rappeler que la NFL, c'est n'importe quoi...
Les Raiders ont frappé en premier avec une course de TD de Jason Campbell après que Darren Sproles ait échappé un punt, puis un autre TD (passe de Campbell à Jacoby Ford) après une interception de Philip Rivers. Un TD de Michael Bush plus tard et les Raiders menaient 21-3 a la demie, à la surprise générale.
Le reste fut une affaire de clock management et de course, course, course pour les Raiders. 52 courses pour un total de 251 verges et plus de 38 minutes de temps de possession. Les Chargers n'ont jamais réussi à se mettre dans le match, courant seulement 8 fois pour un ridicule total de 21 verges. Rivers a beau être bon, c'est dur de gagner avec des stats de même. Les Chargers et les Raiders se retrouvent donc à égalité avec une fiche de 6-6, deux matches derrière les Chiefs. Évidemment, les maudits Chargers vont trouver le moyen de gagner l'AFC Ouest quand même lors du dernier weekend de la saison régulière pour ensuite aller se faire battre dans les séries mais je me permets de rêver à les voir éliminés pour laisser place aux Chiefs cette année.
STL 19 - ARI 6
Un intense duel de la NFC Ouest qui s'est joué à grands coups de placements et de punts. Après un échange de 5 FG en première demie, les Rams ont finalement marqué sur une course de 27 verges de Steven Jackson et ensuite enfoncé un FG dans le cercueuil des Cards. Pauvre Arizone... Si une équipe pouvait demander à Gazou de se faire téléporter en fin de saison pour commencer à faire des plans de restructuration, c'est bien elle. Leur attaque est anémique et Derek Anderson ne fait pas du tout la job. Max Hall n'a pas montré grand chose non plus et ils ont même essayé John Skelton aujourd'hui. Kessé? Vous connaissez pas John Skelton, le prodige de Fordham et choix de 5e ronde des Cards?
Quant aux Rams, ils sont toujours au 1er rang de la NFC Ouest à égalité avec les Seahawks avec une fiche de 6-6. On a une sérieuse occasion de voir une équipe de la NFC de 7-9 dans les playoffs cette année. Ça relancerait le débat sur le format des séries, c'est certain.
Sautons aux conclusions : les matches de 16h et le SNF
CAR 14 - SEA 31
Parlant de médiocrité, ouin, les Seahawks ont gagné eux autres aussi. Les Panthers ont fait semblant d'être des adversaires de taille en prenant les devants 14-0 sur des touchés par la course de Jonathan Stewart et Mike Goodson. Pis ça s'est arrêté là. Évidemment, j'écoutais pas ce match mais je switchais parfois à Fox Seattle pendant que les autres postes nous cassaient le bécique avec des crisses d'annonces de diamants. C'est comme ça que je me suis rendu compte que les Seahawks s'étaient mis en marche et avaient scoré 3 TD au 3e quart.
Une quinzaine de minutes plus tard, des crisses d'annonces de pickups me forçaient à aller constater un 3e TD de Marshawn Lynch pour compléter le score final de 31-14. Un match d'un inintérêt spectaculaire entre deux équipes que personne aime. Seattle sont quand même toujours dans la course pour la NFC Ouest et le dernier match de la saison contre les Rams aura somme toute un certain sex appeal.
PIT 13 - BAL 10
On s'attendait à un match pour les purins et on en a eu un. Ça bûchait dur, c'était serré comme on l'aime, c'était défensif et chaque centimètre était compté. Ç'a commencé par Ben Roethsenbooger qui s'est fait péter le nez au tout début du match par Haloti Ngata. Les Steelers ont prétendu que Big Ben avait juste reçu un coup sur le nez et qu'il saignait mais on a pu voir par la suite que ledit nez était tout croche. Pas grave, Ben est un tough, il a continué à jouer, bien sûr.
Les Ravens ont marqué les premiers sur une passe de Joe Flacco à Anquan Boldin et ce fut ça qui fut ça pour la première demie. Les deux équipes se sont ensuite échangé des FG au 3e quart tout en s'échangeant des plaqués de monsieur, parlez-en à Heath Miller qui s'est fait arracher la face par Jameel McClain. Les fans des Steelers qui pensent que la ligue est contre eux autres ajouteront un argument à leur arc là-dessus : aucune pénalité pour ce coup extrêmement dangereux qui a complètement assommé Miller. Les refs avaient quand même pas rangé leur sifflet (9 pénalités de chaque côté) mais mettons que celle-là était évidente.Le 4e quart a été particulièrement intense. Après un autre FG, les Steelers tiraient toujours de l'arrière 10-6 jusqu'à ce que Troy Plouploumalou sorte de nulle part et arrive comme une flèche sur Joe Flacco pour lui faire perdre le ballon. Pittsburgh l'a repris à la ligne de 9 des Ravens avec 3:22 à jouer. C'est là qu'on a pu voir à quel point Roastedbagel est dur à mettre à terre. Terrell Suggs (qui a connu un fort match) lui a foncé dessus mais a tenté de lui arracher le ballon en même temps de le mettre à terre. Ben lui a résisté avec un solide stiff arm pour ensuite se sauver et se débarasser du ballon. Gros jeu qui a ensuite permis aux Steelers de faire le TD décisif, une courte passe de Graine-Grise à Isaac Redman pour 9 verges et c'en était fait des Ravens qui n'ont pas été capable de remonter le terrain par la suite.Les Steelers prennent donc seul le premier rang de l'AFC Nord et vengent leur défaite de début de saison contre ces mêmes Ravens. Les gladiateurs peuvent maintenant aller panser leurs plaies. On les remercie.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines