Magazine

De l'avent, exégèse d'Ambrogio Lorenzetti

Publié le 07 décembre 2010 par Isaac_paris
De l'avent, exégèse d'Ambrogio Lorenzetti
La période de l'avent, cher lecteur, ne doit pas se limiter à une frénétique course aux cadeaux. Nous y reviendrons d'ailleurs à l'occasion d'une note consacrée à cet épineux sujet.
La période de l'avent pose la question de l'incarnation. Le sens de Noël ?
Noël qui, aujourd'hui est la plus populaire des fêtes est-il le moment essentiel de la religion chrétienne ?
Vaste question ami lecteur qui mérite que nous nous y penchions (attention toutefois à ne pas tomber).
Ainsi, quel acte marque-t-il une rupture dans l'histoire ? L'annonciation ? L'incarnation ? La vie publique du Christ ? La crucifixion ? La résurection ?
Et si tout reposait sur l'annonciation ? L'essence de la foi chrétienne est l'amour inconditionnel de Dieu. Aussi l'annonciation est-elle peut-être la plus sensible des séquences du nouveau testament. D'autant plus signifiante si l'on admet que Dieu demande à Marie de bien vouloir l'accueillir. Ce que représente Ambrogio Lorenzetti dans le geste "d'autostoppeur" de l'ange de son annonciation. Ce geste signifie en effet la demande d'une charité.
La grâce est ainsi, de Dieu vers l'homme et ça, c'est l'incarnation, la vie de Jésus, sa mort et sa résurection. Mais aussi dans sa réciproque, dans l'acceptation de l'homme à la venue de Dieu. C'est très beau. Et sans doute une réflexion très profonde et admirablement interprétée par le Siennois.
C'est ça Noël.
nm.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Isaac_paris 275 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte