Magazine Médias

Le syndrome Ilario

Publié le 06 décembre 2010 par Poclatelephage
Vous souvenez-vous d'Ilario Calvo, célèbre essentiellement pour avoir été le chroniqueur qui représentait l'Italie dans l'émission de Christine Bravo baptisée « Union Libre » ?
La « Ferme Célébrités » première édition a scellé son destin. Le bel italien s'était montré agressif, mauvais joueur...bref globalement antipathique et le téléspectateur avait alors pensé qu'il montrait ainsi « son vrai visage » dans la télé-réalité. Depuis, force est de reconnaître qu'Ilario n'a pas exactement capitalisé sur cette participation....
Pourquoi évoquer aujourd'hui cette gloire passée, me direz-vous ? J'ai pensé au pauvre Ilario et à sa carrière déchue en découvrant la performance grotesque de Stéphane Plaza dans « Pékin Express ».
Le syndrome Ilario
L'animateur s'était déjà montré fort mauvais joueur et capricieux dans le jeu à plusieurs reprises. Je racontais ainsi la semaine dernière à quel point je l'avais trouvé décevant après sa tirade sur le Taj Mahal, mais il avait dans le même épisode tenté d'évincer son rival, Frédéric Lama, en profitant de l'abandon de Victoria Monfort.
Cette semaine, c'est à la faveur du toujours périlleux remixage des équipes que l'agent immobilier vedette a laissé entrevoir des côtés embarrassants de sa personnalité.
Prenant un peu trop au sérieux son rôle de ralentisseur, il a poussé à bout le pourtant très patient fils de Serge Lama, rivalisant de trivialité hasardant notamment que des problèmes gastriques l'obligeaient à ne pas reprendre le stop immédiatement, et il n'a pas supporté que son pousseur s'impatiente. Comme le gros geek en son temps, il a totalement pourri l'ambiance de l'étape, handicapant l'équipe des anciens enfants de... et celle des dandys en refusant d'endosser sa responsabilité. Hoang, qui se réjouissait certainement de découvrir l'Inde et qui risque désormais l'élimination, ne sera plus jamais fan des émissions de l'animateur en vogue, à mon avis.
Je ne comprends décidément pas l'attitude de ces peoples qui se prennent pour de vrais candidats de « Pékin Express ». Ils jouent après tout pour une association dans une émission dont les règles ont été adaptées a priori pour leur convenir. Les éliminations sont assez rares, le confort assuré quand les malheureux ne trouvent pas d'hébergement pour la nuit alors que les candidats lambdas peuvent se brosser pour être rapatriés à l'hôtel, et pourtant les binômes ne cessent de faire des caprices.
Outre l'attitude incompréhensible de Stéphane Plaza, dont la sexualité se précise légèrement puisque depuis sa visite du temple dédié au kamasutra, nous avons appris qu'il avait un ou une partenaire, j'ai aussi du mal à comprendre la stratégie de M6 qui se refuse à programmer en prime le samedi une élimination dans l'émission. Nous ne savons pas qui de Hoang et Frédéric Lama ou des dandys va virer (ou pas). Nous attendrons la semaine prochaine pour cette révélation essentielle.
Je m'interroge également sur l'intérêt d'orienter l'épisode à charge contre l'animateur en vogue de M6. Est-ce pour le punir d'être courtisé par les autres chaînes, que M6 handicape ainsi son coefficient sympathie ?

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Poclatelephage 1254 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines