Magazine Science & vie

Questions troublantes sur la constante de HUBBLE (2)

Publié le 06 décembre 2010 par 000111aaa

Je continue a proposer à mes lecteurs une suite de réflexions ( plutôt mathématiques) sur la constante de HUBBLE et ce qu’ une majorité de scientifiques en tire , à savoir la dilatation de l espace-temps ….Vous vous rappelez peut -être les questionnements de J.J.MICALEF et ceux d une de mes petites filles a PRINCETON :comment le volume de l espace peut il se gonfler et engendrer DANS SON PROPRE SEIN ( = créer) un espace plus important???Dans un premier article je n avais pas réussi à tirer de la valeur moyenne actuellement reconnue de cette constante de HUBBLE   une indication intéressante pour répondre à  l hypothèse suivante (copier coller) que je cite : « « f) La perte d’énergie d’un photon et d’une onde est également proportionnelle à la distance parcourue. Elle correspond à la constante de Hubble 73 km/s par mégaparsec ( que je ne sais pas traduire en perte d’énergie par mètre parcouru) »

1/ESSAYONS DE PROGRESSER PAS A PAS …….

1-1 :SUR QUELLE BASE CALCULER ??

Une des conclusions de mon article précédent était de formuler l’hypothèse que l équation aux dimensions de la constante de HUBBLE   pouvait exactement correspondre à l accroissement d une surface en dimensions 3D et par exemple de géométrie sphérique …. Sur cette base je peux alors essayer de calculer l’ énergie ΔE à fournir pour augmenter   la surface d une sphère   dynamique ( d une onde E.M) se propageant   dans un milieu de caractéristiques données ………

En application de la définition de l énergie ( ou du travail) je dois être capable de préciser les termes de ΔE=F .ΔL dans lequel je ne connais pas ΔE ( car 73 km/sec par mégaparsec n a AUCUNEMENT les dimensions d une énergie) ,   et si ΔL est connue ( 300000 km par exemple pour une vibration fondamentale ) ,F (la force) en revanche dépend :

-de la fréquence ט de l onde envisagée ( équation de PLANCK sur l énergie portée par une onde monochromatique hט ;)

-de la « résistance » du milieu   à cette propagation.( j évite toute hypothèse/postulat sur les causes et les caractéristiques de cette «  résistance « !).

1-2 : CHOSES ARCHI CONNUES ….

Je ne prétends pas tout de meme avoir à apprendre à mes lecteurs que sur la base de la théorie actuelle de la relativité restreinte une onde E.M NE PEUT DEPASSER LA VITESSE c ( comme « célérité) !De manière générale la vitesse de la lumière est toujours inférieure à c dans un milieu qui contient de la matière, cela d’autant plus que la matière est plus dense   et pour vous conforter dans cette connaissance je rappelle simplement que l indice optique défini par n = c / V où c est la vitesse de la lumière dans le vide et V la vitesse de cette même lumière dans le corps en question et cette équation montre que si l'indice du vide est pris par hypothèse, égal à 1 ,dans l'air, il est de 1,000293 ;dans l'eau, 1,333 et dans le verre, de l'ordre de 1,5 ( en fonction des qualités du verre ).....Toutefois puisqu ‘on connait   l’équation qui relie la vitesse de propagation de la lumière dans toute matiere homogène au repos   ,( équation qui explique assez bien ces résultats expérimentaux ,) on pourrait penser a utiliser cette équation pour l’ «  infrapoler » au calcul de   l’ indice d un vide exempt de matière certes ,mais en réalité empli de quelque chose à définir , une pre- matiere , une pre -énergie , un champ scalaire etc.    » !!

MAIS EN FAISANT CELA , MONSIEUR L AUTEUR , SOMMES NOUS EN TRAIN DE CONTOURNER LA RELATIVITE RESTREINTE ?????

OUI ! BIEN ENTENDU ! Mais osons   le quand meme pour voir  !

1-3 :CHOSES A CONNAITRE OU A REDEFINIR…….

« Holà ! hurlerait aussitôt mon camarade, le physicien hargneux (dont je vous ai déjà parlé ) , TU VAS BIEN VITE EN CHEMIN   quand tu déclares qu on connaît l’équation qui relie la vitesse de propagation de la lumière , dans toute matière homogène au repos ….Commence d abord par dire que quand la lumière lorsqu'elle rencontre un milieu matériel et le traverse, ce dernier peut être:

-transparent:

il laisse passer la lumière.   

-opaque diffusant:

la lumière est réémise dans toutes les directions; c'est un cas très général. Quelques fois, le milieu est sélectif et ne laisse passer qu une partie du spectre   

-opaque réfléchissant:

la lumière est renvoyée dans une direction particulière. C'est le cas des miroirs.  

-opaque absorbant:

L'énergie transportée par l'onde lumineuse est transformée en d'autres sortes d'énergie …

Alors je t’en prie limite toi a l équation du 1er cas ….Et puis fais attention à ce que tu avances sur la relativité restreinte …..Si  par exemple la vitesse de la lumière se composait avec celle de l'étoile qui l émet ... les interprétations des observations ( fréquentes)d'étoiles doubles deviendraient bien compliquées car tu pourrais voir simultanément la plus petite étoile en deux points opposés de son orbite autour de l autre ! Etc. …On ne touche pas impunément aux résultats vérifiés , a moins de ne pas craindre les paradoxes ou pire …. »

2°/BON D ACCORD COLLEGUE !

Ne te fâches pas ! je dois donc commencer par dire que si la vitesse de la lumière dans le vide est liée à la permittivité diélectrique du vide ε0 et à la perméabilité magnétique du vide μ0 par la relation: c = 1/√ε 0μ0 . la vitesse de la lumière dans un milieu transparent s'obtient avec la même relation, mais cette fois en utilisant la permittivité ε(x)et la perméabilité μ(x) de ce milieu x ….Ces grandeurs décrivent la manière dont ce milieu interagit avec un champ électrique et avec un champ magnétique, et ont donc naturellement un impact sur la manière dont l’ onde électromagnétique s’y propage ….Très schématiquement un milieu dense va en général interagir beaucoup plus avec les champs électriques et magnétiques, et la vitesse y sera d'autant plus faible…..

- Alors explique moi maintenant comment tu vas calculer ε(x) et μ(x) pour un milieu de vide exempt de matière MAIS ou se trouve pourtant quelque chose dont tu ne connais pas l’équation d état ……

-Je dispose selon mon lecteur ( JJM) pour la définir des propriétés suivantes (copier- coller) : « 
2) A défaut d’équation d’état je peux vous proposer les propriétés de cette « phase » ou de ce milieu qu’est l’espace, permettant justement de l’élaborer.
a) L’homogénéité absolue est la conséquence de son l’absolue continuité ( pas de séparation entre ses « éléments, pas d’espace « entre » l’espace). D’où son absolue rigidité puisque tous ses « éléments » ne sont séparés par aucune distance et sont tous contiguës.
b) La mesure de la densité de ce milieu nous est donné par la vitesse de propagation d’un ébranlement : 2997922458 m/s.
c) L’absolue homogénéité nous est donnée par la constance de cette vitesse C
d) La mesure de sa rigidité nous est donnée par l’impossibilité de dépasser cette vitesse C
e) La mesure de la résistance de ce milieu au déplacement d’un corps est proportionnelle au rapport entre la vitesse de celui-ci et l’état de rigidité de ce milieu ( voir les équations de Lorentz) »

a suivre


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


000111aaa 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine