Magazine Poésie

Thomas Garbo : poème Emily

Par Illusionperdu @IllusionPerdu

Est-elle heureuse dans son albâtre

Eperdue dans son errance

L'or est son silence

Seule sans jamais se battre

Est-elle folle nimbée de blanc

Frivole parfois elle désespère

Dans sa chambre, son repaire

Elle crée sans faux semblant

Est-elle libre l'immaculée

Ivre, cloitrée indéfiniment

Le monde est son tourment

Dans son cimetière somnambulé

Elle connait jours après jours

La mort douce criminelle

Faucher sa famille vers l'Eternel

Anéantie elle se relève toujours

Sont ils vivants les vers d'Emily Dickinson

Quel est le prix de l'immortalité

A l'ombre de ses lignes déités

Lorsque l'ivoire de ses mondes frissonne

Quelle errance Emily Dickinson

Dans son mystère irréprochable

Immensément ses poèmes inoubliables

Dans nos coeurs encore résonnent...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Illusionperdu 3193 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines