Magazine Science

Principes de base de "l'aquarium naturel" (style AMANO)

Publié le 13 décembre 2010 par Kayser

Niveau_confirmes 
« Aquarium naturel » (« Nature Aquarium » en anglais) est l'appellation donnée au style de design aquatique  créé il y a une vingtaine d'années par le photographe aquascapeur japonais Takashi AMANO. Le terme « nature » suffit à expliquer la philosophie de cette « école » : proposer des décors aquatiques à l'apparence sauvage et naturelle, souvent inspirés de paysages (terrestres ou subaquatiques) réels. Le « Nature aquarium » est actuellement de loin le plus populaire des différents styles d'aquascaping et commence à se faire connaître en France depuis quelques années

Photo 4-1
 

Takashi AMANO et son aquarium naturel de 4m - « www.adana.co.jp »

Les caractéristiques principales et idées directrices à suivre pour la réalisation d'un aquarium naturel sont les suivantes :

1 – LE HARDSCAPE
Le Nature Aquarium présente généralement un hardscape très présent (le terme hardscape, rappelons le, désigne les éléments inertes du décor : bois et roche).
Que l'on choisisse de fonder son décor sur la roche, sur le bois ou sur le mélange des deux, il est avant tout primordial de choisir des éléments de hardscape à l'aspect naturel : on privilégiera des pierres de couleur brune, grise, voire noire (au détriment d'autres couleurs trop artificielles) et dont la forme et la texture renforceront l'effet sauvage recherché. On préfèrera donc par exemple une roche couverte d'aspérités, érodée et travaillée par les éléments à une roche toute lisse.
De même, l'aquascapeur sera attiré par les racines les plus tortueuses - voire torturées – les pièces de bois veinées et creusées, ou encore présentant des noeuds.

Photo 4-2
 

Photo 4-3
 

Photo 4-4
 
Photo 4-5
 
 
 

2 – LES PLANTES

Contrairement à l'amateur d'aquariums hollandais, le créateur d'un aquarium naturel utilisera peu, voire pas du tout de plantes dans la gamme des rouges ou orangés puisque la nature lui dicte cet exemple. Un décor crée uniquement à base de nuances de vert, quoique moins spectaculaire, sera indéniablement plus naturel et dégagera calme et sérénité.
Le Nature Aquarium contiendra également en général un nombre relativement restreint d'espèces de plantes, dans un souci de cohérence du décor, et toujours en s'inspirant de l'exemple de « mère nature ».

Parmi les centaines d'espèces de plantes aquatiques ou palustres disponibles dans le commerce spécialisé, certaines reviennent souvent dans le Nature Aquarium en raison de leur aspect naturel ou de leur malléabilité (toutes les plantes dites « gazonnantes », Rotala sp. Green, toutes les mousses, Vallisneria nana, Hemianthus micranthemoide, etc...) alors que d'autres, si elles peuvent êtres jolies en elles-mêmes, ont une apparence jugée par trop artificielle (Echinodorus vesuvius, Pogostemon helferi ou certains Eriocaullons par exemple).

Si enfin l'aquascapeur essaie de représenter dans son bac un paysage terrestre à petite échelle (tendance assez en vogue actuellement), il proscrira logiquement les plantes à grandes feuilles (grands Echinodorus, Nymphéas, Ottelia, etc...) qui réduiraient à néant l'effet d'échelle recherché et feraient paraître le bac plus petit qu'il n'est en réalité.

Photo 4-6
 
« Mélange de deux plantes gazonnantes : Glossostigma elatinoides et Echinodorus tenellus »

3 – LA PLANTATION
La manière de planter un aquarium naturel, si elle ne renie pas totalement les principes de base de l'aquariophilie, offre toutefois plus de liberté.
La règle des trois plans par exemple n'est pas forcément strictement appliquée.
Plus important encore, alors que pour un bac planté « traditionnel » on recommande fortement de regrouper chaque variété de plantes en massifs, le Nature Aquarium s'accommode très bien d'une plantation plus éparse et diffuse (sans exagérer dans ce sens tout de même, sinon votre décor ressemblera vite à un fatras de mauvaises herbes).


4 – LA POPULATION

Dans le style Nature Aquarium, la population du bac sera classiquement composée d'un unique banc de petits poissons (souvent des characidés ou des cyprinidés), qui sera visuellement plus harmonieux qu'un mélange de différentes espèces, banc auquel on adjoindra une petite équipe de ce que certains appellent encore malheureusement des « nettoyeurs » (car ils ont le tort de contribuer à l'hygiène générale du bac en se nourrissant en partie d'algues, de surplus de nourriture ou de déchets de la plantation) : Otocinclus, Crossocheilus siamensis, ainsi que diverses crevettes dont les plus répandues sont les Caridinia multidentata (aussi appelées « crevette d'Amano » en hommage au Maître du Nature Aquarium, qui fut le premier à les utiliser) et les Neocaridina sinensis « Red Cherry ».

Photo 4-7
 
 
Armé de ces quelques principes de base, à vous de vous essayer à la création d'un Nature Aquarium en sachant toutefois que, d'après notre propre expérience, il n'est pas si facile de donner à un décor aquatique forcément totalement artificiel (puisque créé par l'homme) cette apparence réellement naturelle qui fait le charme profond et relaxant d'un aquarium « Amanien » réussi.

Photo 4-8
 
Sylvain VAN WAEREBEKE
www.aquascape.fr
www.aquascape-boutique.fr


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kayser 101 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte