Magazine Science & vie

Clefs cea n°59 : nouveautes (2)

Publié le 13 décembre 2010 par 000111aaa

La lecture de CLEFS CEA 59 qui vient de sortir à la fin de l’été ne   m a pas laissé sur ma faim : je vous en avais présenté l introduction par Frederic Schuster qui en donnait les grandes lignes …..Mais il s agit d un fascicule de 156 pages dont le contenu est   a la fois très pédagogique mais d un excellent niveau technologique et d une densité très grande ……Difficile dans ces conditions d’en rendre compte de façon utile dans une collection de blogs majoritairement dirigée vers un public « tout venant »……D autant que la plupart des lecteurs du N.OBS paraissent plus   visiblement attirés vers la politique ,ses avatars quotidiens et ses chicaneries excitantes entre lecteurs ou encore vers les commentaires sur les peopleleries de nos « grands » ….   que vers une connaissance scientifique spécialisée et dont ils ne verront jamais « la couleur » ou au mieux dans quelques années …..

C ‘est donc sans grands espoirs d’intéresser grand monde que je vais continuer à vous en exposer très rapidement les nouveautés …….

Pour aujourd’hui je me limiterai à :

-Innovations pour les matériaux d assemblages combustibles (JC.BRACHET/M.LE FLEM/D.GILBON)

-Elaborations de verres nucléaires ( S.GIN /T.CHARPENTIER)

-Etude de matériaux composites pour les réacteurs du futurs (P.DAVID/F.AUDUBERT/V.CHAUMAL/C.SAUDER/L.GELEBART )

-Alliages pour structures sous irradiation (Yde CARLAN)

1)INNOVATION DANS LES MATERIAUX D ASSEMBLAGES COMBUSTIBLES

Que désirent au fond les exploitants des centrales nucléaires actuelles ?

-   accroître la robustesse de leurs assemblages combustibles en conditions normales d exploitation

-   accroître cette robustesse quand certaines situations accidentelles pourraient survenir

A PLUS LONG TERME je vous ai déjà parlé de :

-continuer a baisser le prix du kilowatt nucléaire sans handicaper la sûreté , c'est-à-dire

- pouvoir rallonger la durée de vie des centrales actuelles par tranches de 10 ans renouvelables au-delà de 30

- augmenter le taux de combustion du combustible et diminuer le nombre de déchargements- rechargements-réparations

-pouvoir maintenir des conditions   de sûreté correctes   dans ces nouvelles conditions

Ces études sont donc conduites depuis l échelle du laboratoire   jusqu au réacteur d irradiation d étude en passant ensuite a l essai au stade industriel puis examens en laboratoires chauds avant qualification définitive par les organismes de sûreté ….. Toutes sortes d étapes induisant une longue marche en avant et des constantes de temps de 10 à 20 ans avec prises de brevets etc…..

N espérez pas donc entrer dans le secret des Dieux avec les quelques photos que je vous passe !

img01273.jpg
img01274.jpg
img01275.jpg
img01276.jpg

2)ELABORATION DE VERRES NUCLEAIRES

Que désire l aval de l industrie nucléaire   d ores et déjà ,

- convaincre le Public   que les déchets de haute activité seront réduits en volume et plus résistants

-améliorer les capacités de production des verres actuels

-élaborer de nouvelles matrices de taux d incorporation en déchets plus grands

Quelques photos vous montrent les orientations actuelles

img01277.jpg
img01278.jpg
img01281.jpg

3)ETUDE DE MATERIAUX COMPOSITES POUR LES REACTEURS DU FUTUR

Contrairement à ce que les écologistes craignent sur une reprise «  automatique » en génération 4 des surgénérateurs refroidis au sodium , il n est pas vraiment possible de décider déjà définitivement pour 2045 ou 2050 du type de RNR à choisir . Par conséquent les surgénérateurs à neutrons rapides refroidis au gaz ne sont pas à éliminer des solutions possibles . Les photos vous montrent quelques aspects des études entreprises

img01282.jpg

4)ALLIAGES POUR SURGENERATEURS REFROIS AU SODIUM

Toutefois le CEA   est résolu à ne pas tout perdre de ce que PHENIX ET SUPERPHENIX lui ont appris et il construit sur le site de MARCOULE   le prototype ASTRID ( advenced sodium technological reactor for industrial demonstration ) et il développe pour cela   un secteur de solutions nouvelles pour gainer le combustible de ce type de réacteur : les alliages ODS (oxyde dispersion strengthened ) et je vous en donne quelques photos

img01283.jpg
img01284.jpg

A suivre


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


000111aaa 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine