Magazine

Le petit singe de la Cinquième Avenue

Publié le 13 décembre 2010 par Lael69
Le petit singe de la Cinquième AvenueKate DiCamillo
Bagram Ibatoulline
Editions Tourbillon
Traduit par Sidonie Van Den Dries
Paru en Octobre 2008
32 pages
11,90 euros

Le petit singe de la Cinquième Avenue
Album Jeunesse dès 5 ans
Thèmes : Noël, Solidarité, Musique

Quatrième de couverture : Par une froide nuit d'hiver, un singe apparut en bas de chez Clara. Il portait une veste verte et un chapeau rouge. A ses côtés, un homme jouait de l'orgue de Barbarie pour les passants. Sa musique était douce et mélancolique. Clara les observait et se demandait où ils allaient une fois la nuit tombée. Ne pourrait-elle pas inviter l'homme et le singe à dîner à la maison ? Elle aurait aimé faire quelque chose pour que les yeux du musicien soient moins tristes...
Il y a des histoires qui nous tiennent au coeur...Quand on les lit, on se sent plein de bonté, rempli d'un espoir inexprimable. Il y a des histoires qui nous touchent, des contes où rien n'est plus beau que l'amour et l'amitié, où l'on se dit que toute la peine du monde peut s'envoler en un sourire. Le petit singe de la Cinquième Avenue c'est l'histoire d'une petite fille Clara qui du haut de sa fenêtre aperçoit un homme accompagné d'un singe. Elle le voit, jouer de la musique, sous les yeux indifférents des passants qui se pressent dans les rues, encombrés de cadeaux de Noël. Lorsqu'elle pose des questions à sa maman, la petite Clara se sent impuissante et ne comprend pas pourquoi sa maman ne partage pas son inquiétude. Dans le froid et l'humidité...où vont-ils la nuit ? Clara veut en avoir le coeur net. Elle se lève en pleine nuit et regarde par la fenêtre. Elle voit le petit singe emmitouflé sous le manteau de son maître et l'homme semble abattu. Comment faire pour enlever cette mélancolie et cette tristesse infinie des yeux du musicien ? Clara a le coeur serré...
Le petit singe de la Cinquième Avenue est une histoire magnifique, poétique et mélancolique. On reconnaît l'écriture sobre, belle, sensible de Kate DiCamillo. Comme je le disais pourL'éléphant du magicien, la magie des mots et des sentiments semble être chez Kate DiCamillo une tendance qui ne s'estompe pas. Les illustrations sont magnifiques, dans un esprit désuet mais pas vieillot. Le lecteur aura l'impression de se retrouver dans le New York des années après-guerre. Les tons bleus nuit contrastent avec des touches mordorées, lumineuses. L'ambiance est là, la magie et la nostalgie aussi mais Le petit singe de la Cinquième Avenue possède un charme fou grâce à une fin heureuse. Un album qui nous rappellera ce qu'est la vraie fête de Noël et les valeurs d'entraide et de compassion.
"Il faut toujours regarder cette étoile qui brille et vous montre le droit chemin..."

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lael69 8726 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte