Magazine Info Locale

PLH de Fontenay: ni fait .. mais à faire

Publié le 14 décembre 2010 par Dornbusch

Depuis le début de l’année la mairie de Fontenay a lancé une démarche de Programme Local de l’Habitat (PLH), démarche légale – et encadrée par de nombreux et complexes textes législatifs- visant à donner une vision de l’évolution de l’habitat sur une période de 6 ans.

PLH fontenay

Démarche louable donc a priori, et menée au départ dans des conditions louables. Choix de bureaux d’études (GTC et Orgeco) de bonne réputation, « concertation » avec la population (ou a tout moins présentation d’excellents documents préparés par les bureaux d’études).

Comment a-t-on pu 6 mois après en arriver à une situation et surtout un document aussi catastrophique que celui qui devrait (je dis bien devrait, il a déjà été reporté une fois) être soumis au Conseil Municipal cette semaine.

Premier problème, un échec complet sur la forme administrative et juridique du document. Dès octobre ma camarade Murielle Michon avait pointé de très nombreuses incohérences dans le document, et globalement une prévision de constructions paraissant absolument irréaliste.

Mais les difficultés administratives et juridiques se sont ensuite accumulées au point de se retrouver à quelques jours du vote présumé avec un document quasiment vide de toute décision concrète. Les difficultés se sont en particulier concentrées sur le fameux SLS « supplément de loyer de solidarité ». Empêtré dans un maquis législatif,admettons le, complexe – payant une fois de plus en particulier le fait que Fontenay est hors intercommunalité – le document s’est perdu dans le temps (inventant des dates d’applicabilité) et l’espace (incapable aux dernières nouvelles de fournir une carte, les personnes qui attendaient ce document pour ne pas subir légitimement les SLS sont bien avancées…).

Ces simples faits administratifs devraient conduire une bonne fois pour toutes a reporter la présentation puis le vote de ce document. La mairie de Fontenay ne manque pas de fonctionnaires compétents et consciencieux, qui si on les laisse travailler sans les instrumentaliser, en écoutant les bureaux d’études et avec les services de l’Etat produiront un document rigoureux et applicable.

Mais une hâte bien étrange de voter ce document, ou dirais je plutôt ce brouillon, semble de mise. Sans doute est il urgent de prendre encore quelque argent supplémentaire dans la poche des Fontenaysiens pour alimenter de nouveaux « chargés de mission » et engraisser quelques « bureaux d’études ». Au passage puisque c’est un des thèmes de ce blog, pointons quand même la création d’une nouvelle structure intercommunale, d’aménagement, montée à la va vite avec Nogent et le Perreux. On pourrait fort légitimement se demander, sans même reparler de l’innénarable SADEV, pourquoi il n’était pas possible d’envisager d’autres solutions (pensons que Vincennes a créé sa propre structure la Vincem tout récemment également).

Tout ceci pourrait paraître accablant. Et pourtant ce n’est rien. S’il ne s’agissait que d’améliorations administratives, les fonctionnaires fontenaysiens pourraient avec quelques mois supplémentaires, améliorer et rendre cohérent l’ensemble.

Le problème de fond est la vision de ce document. Au moment ou la partie Est de Fontenay « coule », sous le poids de la misère, de l’insécurité, de la crise, du chomage, que nous propose-t-on ? Mettre le paquet à l’Ouest.

Qui ne peut entendre actuellement les cris de douleur et de souffrance qui montent chaque jour de la dalle des Larris, du Bois Cadet, de la dalle de la Redoute ? Qui ne peut les entendre ? et pourtant non, on nous propose de bâtir à l’Ouest et de faire de la « rénovation thermique à l’Est »
A l’heure ou il faudrait mettre tous les moyens pour éviter que la situation ne dérive définitivement et que le Grand Ensemble ne rejoigne la triste situation de certains secteurs du 93, on met les moyens de l’autre coté de la ville.

A l’heure ou il faudrait réaménager, réorganiser, par endroit rebâtir partiellement à l’Est, on laisse tout en état et on met l’argent ailleurs.

Pour paraphraser le président Mitterrand je dirai « A Fontenay, Les problèmes sont à l’Est et on met l’argent à l’Ouest »

Ce n’est même pas atterrant, c’est honteux, c’est un choix politique majeur que Fontenay pourrait payer pendant des années, peut être ne pas s’en remettre.

Il y a 3 ans ici même on fustigeait un PLU du passé, immobiliste. Aujourd’hui c’est un PLH dangereux que je condamne.

Arrêtons tout. Les chargés de missions et les bureaux d’étude attendront. Rebâtissons dans les prochains mois un PLH correct administrativement et juste politiquement

David Dornbusch

Secrétaire de la section socialiste de Fontenay-sous-Bois  – Blog d’actualité politique de la 6° circonscription du Val de Marne (Fontenay-sous-Bois, Vincennes, Saint Mandé)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dornbusch 490 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine