Magazine Conso

Tour du monde

Publié le 14 décembre 2010 par Maxime_energies

Tour du mondeEntre ciel et terre, entre soleil et mer, un projet aussi beau qu’écolo est en train de voir le jour.

Il incite au rêve et au voyage. Avec ses « ailes » complètement recouvertes de panneaux solaires photovoltaïques en forme de raie Manta voire même, en forme de chauve-souris lorsque le bout de ses ailes est replié, le Solar Odyssey, trimaran conçu pour exécuter la traversée de l’Atlantique puis pour faire le tour du monde n’a pas fini de nous faire rêver. Et l’entreprise nantaise, Lemer Pax, soutenue par deux navigateurs nous vend du rêve avec ce bateau solaire dont le projet est très séduisant et design et son nom n’a certainement pas été choisi au hasard puisqu’il est propice à une grande évasion. Sous un autre angle, on pourrait assimiler ce bateau solaire photovoltaïque à un hydravion. Bref, il nous laisse rêveur…

Mais ce projet n’a pas été conçu uniquement pour « faire joli sur le papier ». En effet, le Solar Odyssey existe déjà. Il a été assemblé à partir de la coque centrale du trimaran d’Alain Gautier et des anciens flotteurs de l’Hydroptère. Et ce bateau fonctionnant à l’énergie solaire a dû passer plusieurs tests qui se sont avérés très concluant puisque le Solar Odyssey devrait s’attaquer au tour du monde par la seule puissance du soleil en 2011 ou 2012. Le Solar Odyssey a déjà fait « ses premiers pas » en pleine mer. Il a navigué en version tout électrique produite par le biais des panneaux solaires photovoltaïques qui ont transformé l’énergie solaire en énergie électrique. Cette dernière est ensuite stockée dans des batteries qui alimentent un moteur électrique. Tout ce système électro-solaire est géré par un puissant ordinateur de bord. 

Et l’équipe qui a mis sur pieds ce projet solaire semble fière des capacités du Solar Odyssey. Selon elle, à 70% du potentiel moteur et avec 20 noeuds (37 km/h) de vent dans le nez, le bateau solaire est capable d’atteindre une vitesse de 7 à 8 noeuds, soit environ 13 à 15 km/h. De plus, la forme aérodynamique du bateau permet d’améliorer la vitesse de ce dernier et le bout des ailes, pouvant se rabattre, permettrait d’augmenter encore plus le rendement des panneaux photovoltaïques selon l’exposition.

Solar Odyssey est un pari sur l’avenir. Selon Pierre-Marie Lemer, dirigeant de Lemer Pax, une société spécialisée dans la protection des humains dans le milieu médical, nucléaire et désormais solaire et maritime, « nous préparons les technologies d’avenir pour nos enfants et espérons que notre démarche servira au monde maritime dans son ensemble ». En quelques mots, actuellement, il semble utopique de voir des paquebots ou autres bateaux de pêches se mouvoir uniquement grâce à des énergies non fossiles. Des navires 100% écologique. Oui mais demain ?…

Cependant, vous pourrez voir de plus près le trimaran avant qu’il ne parte en mer. Il est actuellement exposé à l’entrée du Salon Nautique et sera aussi visible, pendant les fêtes, sur le parvis de la Défense à Paris.

Pour plus d’informations, visitez le site : Salon Nautique Paris.

Bonne visite.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Maxime_energies 11 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog