Magazine Médias

Supernatural – Episode 6.11

Publié le 14 décembre 2010 par Speedu
. / Appointment in Samarra
Saison 6, Episode 11
Diffusion vo : The CW – 10 décembre 2010
Supernatural-6.11-Dr Robert Supernatural-6.11-Tessa et Dean Supernatural-6.11-Death
Dean désespéré, prend contact avec Death afin qu’il rende son âme à Sam. Celui-ci veut à tout prix l’empêcher.

C’était un bon épisode en partie grâce à la présence de guests intéressantes et surtout parce que ça nous permet d’avancer et que ça nous offre un nouveau fil rouge, à moins que ce ne soit qu’un prolongement du précédent, faudra voir.
Bon encore une fois on a un previewsly qui en dit trop puisqu’en moins d’une minute, on sait qu’on va revoir Tessa, Death et Balthazar et pourtant, je ne pense pas qu’il était nécessaire de nous rappeler qui sont ces personnages mais bon… On a le droit à une scène d’intro surprenante avec Dean qui débarque dans un endroit étrange pour rencontrer le Dr Robert (ça fait toujours plaisir de voir Robert Englund dans un autre rôle que celui de Freddy même si du coup, je pouvais pas m’empêcher de flipper de le voir jouer un docteur), un vieil ami de son père. Dean a en effet décidé de mourir temporairement pour pouvoir parler à la mort en personne ! Quand il est désespéré, il y va pas par quatre chemins le garçon ! Mais bon, il n’en perd pas la tête pour autant puisqu’il pense à laisser une lettre au cas où ça tournerait mal… Croyez le ou non mais j’avais même pas capté que la lettre était pour Ben, je me demandais juste qui était ce Benjamin Braeden et pourquoi, il écrivait pas plutôt à Bobby. Je crois que je fais un rejet sur son histoire avec Lisa et Ben, j’y peux rien.
Donc Dean est mort et il invoque Tessa pour qu’elle le mette en contact avec Death. Elle refuse évidemment mais ce n’est pas grave parce que Death vient de lui-même. J’ai adoré que Dean puisse croire un seul instant pouvoir marchander avec Death… il est vraiment inconscient des fois. Et c’était excellent comment Death le casse en lui disant qu’il sait très bien où est son anneau et lui rappelle qu’il sait tout et qu’il n’a pas besoin de tourner autour du pot. Dean veut donc que Death libère l’âme de Sam et Adam de la cage. Et là, j’avoue que je m’attendais pas à ce que Death lui demande d’en choisir un. Je pensais qu’il allait juste l’envoyer bouler moi. Bon, évidemment, Dean choisit Sam vu le peu de lien qu’il a avec Adam (même s’il n’y est pour rien le pauvre) et puis faut admettre qu’on s’en fout d’Adam.
Evidemment, Dean pousse un peu en demandant à Death s’il peut aussi effacer toute la partie sur l’enfer afin que Sam ne revienne pas fou. Et c’est là que Death explique à Dean qu’une âme peut être maltraitée, torturée mais pas brisée, y compris par lui. C’est là qu’il lui dit qu’il peut cependant placer un mur dans son esprit afin de contenir ses souvenirs de l’enfer. Bon le problème c’est que ce mur n’est pas permanent et que donc, tôt ou tard, Sam peut se retrouver face à tout ce flot de souvenirs, ce qui, au choix, le rendra fou ou le tuera… Dean préfère bien sûr prendre ce risque que de garder Sam sans son âme… et c’est assez compréhensible quand on voit de quoi il est capable ! Mais Death est pas du genre à faire des cadeaux. Il accepte de ramener Sam comme récompense s’il réussit à faire ce qui lui demande. J’ai particulièrement adoré la réplique de Death quand Dean s’impatiente : « Don’t rule your eyes, Dean. It’s impolite » et là Dean fait une tête de gamin intimidé.
J’ai adoré en parallèle le pauvre docteur qui tente en vain de ramener Dean à la vie tandis que Death explique à Dean qu’il veut qu’il soit lui 24 heures. Mais si jamais il enlevait l’anneau avant ces 24 heures, il n’aurait pas sa récompense. Et là je pense qu’on se posait tous la même question que Dean, pourquoi Death veut qu’il soit lui une journée ??? Malheureusement, au moment où il allait répondre, Dean revient à la vie. Et sa réplique qui suit sur les 5 secondes de plus dont il aurait eu besoin m’a bien fait rire vu que j’ai pensé pareil. Bien qu’en réalité, je pense que si Dean n’est pas revenu à la vie plus tôt (ça faisait quand même 7 minutes au lieu de 3) c’est parce que Death ne le voulait pas.
Bon comme on pouvait s’y entendre, ça ne plaît pas du tout à Sam puisque lui ne veut plus récupérer son âme mais il devrait le savoir depuis le temps, c’est pas lui qui décide ! D’ailleurs, il tente sans succès de récupérer l’anneau avant Dean qui ne lui fait clairement pas confiance. Pas pour rien qu’il dit à Bobby de le surveiller. En y repensant, Bobby aurait du mettre Sam dans la panic room comme il lui a proposé dès le départ, ça lui aurait évité des problèmes mais ça nous aurait enlevé de très bonnes scènes. Bon par contre, c’est aussi l’un des trucs qui m’a dérangé dans l’épisode. J’ai jamais été très fan des intrigues parallèles, je préfère quand tous les persos sont réunis. Et surtout, en général dans ces cas là, il y a une intrigue qu’on préfère et je trouve ça frustrant quand ça coupe pour aller dans l’autre… Malgré tout, j’ai aimé les deux intrigues même si celle de Dean était peut être un peu trop prévisible. Bref, comme le parallélisme me fatigue, moi je vais découper les deux directement !
Donc, tout d’abord, Dean met l’anneau et se retrouve à devoir jouer le rôle de la mort en compagnie de Tessa. Elle a une liste, elle le conduit dans des lieux où sont les personnes qui doivent mourir, il doit les toucher pour qu’ils meurent et elle les emmène et on passe au suivant. Oui c’est vraiment pas très accueillant et ça ne donne clairement pas envie de mourir ! Comme je m’y attendais, la première « victime » est un « méchant » qui braque un gamin en plus, donc Dean est là pour faire le job, il n’a pas trop d’hésitation à le « tuer ». Puis au final, il ne le tue pas vraiment, le gars s’est fait tirer dessus, il le touche juste pour que ce soit définitif. Cela m’a rappelé Dead Like me d’ailleurs.
C’est l’équilibre des choses, des personnes doivent mourir et il faut bien quelqu’un pour faire le sale boulot… Je n’ai donc pas été choquée que Dean n’hésite pas vraiment à toucher le braqueur ou encore celui qui a la crise cardiaque. Après tout, il n’est la Mort que pour une journée, ce n’est pas lui qui a la liste, il doit juste s’exécuter. Ces personnes seraient de toutes façon mortes même s’il n’avait pas été la Mort ce jour là. Bon par contre, il est pas très encourageant ni rassurant. Je pense au pauvre gars (habillé comme Castiel, c’était flippant ^^) mort parce qu’il mangeait trop gras qui aimerait être rassuré et à qui il sort « Everything is dust in the wind » ! J’arrivais pas à croire qu’il sorte les paroles d’une chanson de Kansas et apparemment le gars non plus.
Bon, on arrive évidemment à l’étape la plus dure. Un enfant doit mourir et là, pour le coup, c’est bien plus difficile pour Dean. Je savais qu’il allait refuser de la tuer et que ça allait avoir de graves conséquences qui lui feraient enlever l’anneau. Je n’ai donc pas été surprise sur ce coup. Et au final, Dean s’en veut d’autant plus d’avoir causé la mort d’une personne qui n’aurait pas dû mourir… Au moins, ce qui est bien avec lui, c’est qu’il assume toujours les conséquences de ses actes et essaie toujours de réparer. Donc, il finit tout de même par toucher la gamine et au moins, à elle, il lui explique qu’il s’agit d’un ordre naturel des choses. Bon par contre, il a perdu le pari mais ça je pense que c’était couru d’avance…
Du côté de Sam, il n’accepte vraiment pas le plan de Dean donc il décide d’invoquer, pour notre plus grand plaisir, Balthazar afin qu’il l’aide à fabriquer un sort repoussant son âme. J’ai adoré la réplique de Balthazar qui sort à Sam « Go ask to your boyfriend » en parlant de Castiel. Il accepte finalement de l’aider et lui dit que pour faire le sort, il a besoin de rendre son corps inhabitable. Sa réplique : « To be clear, um, you need the blood of your father but your father needn’t be blood, comprende? » a fait tilt dans ma tête et j’ai compris direct que le sang dont il aurait besoin serait celui de Bobby. Et là, je me suis mise à paniquer… un Sam sans âme n’hésiterait pas une seconde à tuer Bobby ! Heureusement que Bobby n’est pas né de la dernière pluie et l’a vu venir. Faut dire que la façon dont Sam agit ensuite, c’était pas très subtil…
C’était vraiment très bon ces scènes de cache cache entre Sam et Bobby dans sa maison. J’ai particulièrement adoré la scène où Bobby est enfermé dans son placard (c’est fou comme ça arrive souvent d’ailleurs) et que Sam Casse la porte à coup de hâche ! Comment ne pas penser à Shining à ce moment là ? Du coup, le « Don’t say here’s Johnny » m’a bien fait rire j’avoue ! Et que c’était excellent que Bobby ait pensé à installer un levier dans ce placard comme piège pour toute personne se trouvant devant. J’ai trouvé le discours de Sam très convaincant. C’est logique qu’il fasse tout pour ne pas disparaître vu qu’il se considère comme étant une personne distincte du Sam enfermé dans la cage. Mais en même temps, celui qui dit tout en une phrase c’est Bobby, ce qui est effrayant c’est l’attitude qu’a Sam en ce moment. Il est quand même prêt à tuer celui qu’il considère comme un père et après il ose dire que ne pas avoir d’âme le rend meilleur ? Devenir un psychopathe, je ne suis pas sûre que ce soit le meilleur.
Bref, c’était vraiment très juste mais heureusement pour Bobby, Dean revient à temps pour le sauver et enfermer Sam dans la panic room. Alors que Dean se demande ce qu’il va bien pouvoir faire de lui, une surprise l’attend dans la cuisine !!! C’est que ça fait drôle de voir Death en train de manger tranquillement à l’intérieur de la maison de Bobby. Bon dès que je l’ai vu là, je me suis dit qu’il allait faire une fleur à Dean et lui donner sa récompense quand même donc pas trop de surprise de ce côté là. Mais ça ne m’empêche pas d’avoir adoré la scène. Son discours sur l’âme était vraiment intéressant et j’adore que Dean ne puisse pas s’empêcher de sortir une réplique insolente pour ensuite s’excuser tellement il est intimidé par Death. Faut dire que c’est un personnage vraiment charismatique et qu’il a le don de sortir la réplique qui te glace sur place. Son « Most people speak to me with more respect » était vraiment effrayant !
Et on en arrive au pourquoi Death agit comme ça. Dean a mis le doigt sur quelque chose et il veut qu’il continue à creuser. Les âmes sont donc le sujet important de cette saison et c’est logique en fait. Depuis le début, il y a un truc spécial avec les âmes. Le fait qu’elles aient autant de valeur, que ce soit pour les démons ou les anges comme Balthazar. Le fait que selon les agissements et personnes concernées, elles aillent au paradis, en enfer ou au purgatoire. Tout ceci serait lié à quelque chose de plus grand apparemment. Et pour le coup ça m’intrigue. Sam va donc récupérer son âme comme nous le montre la scène finale… il faut espérer qu’il ne grattera pas trop vite le mur par contre. Parce que je parierais sur le fait qu’il va le faire tôt ou tard malheureusement.
Voilà, très bon épisode donc. J’ai hâte de voir la suite… et c’est loin le 28 janvier !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Speedu 365 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte