Magazine Immobilier

e-loue, remède contre la loose … 23e démonstration !

Publié le 14 décembre 2010 par E-Loue.com

Des vacances de rêve, voila comment Amélie a présenté la chose … il était évident que ses cinq meilleures et fidèles amies, Audrey, Hélène, Cindy, Patricia et Pascaline, acceptent sans broncher, et, même, avec un enthousiasme certain. Le programme était de se rendre aux sports d’hiver pour y fêter le réveillon du jour de l’an, pour aller y skier, mais aussi pour y rencontrer de beaux vacanciers et, qui sait, rentrer à la maison quelques jours plus tard accompagnées. Rien de bien louche à première vue, simplement un bon road trip entre copines qui leur garantirait de jolis souvenirs. Amélie à tout prévu :

  • Comment se rendre là-bas ? : le stop, la montée en fraude dans un train, peu importe … nul besoin de dépenser des milles et des cents : le physique de rêve des six amazones leur permettrait, de toute façon, de se tirer de tous les mauvais pas.
  • Une fois sur place, où loger ? : là encore, la troupe compte sur ses attributs et sur ses moues attendrissantes pour être hébergées gratuitement ça ou là, à l’hôtel ou chez l’habitant.
  • Quelles activités faire ? : inutile d’acheter (et c’est bien le seul point sur lequel nous sommes d’accord ^^) un quelconque matériel de glisse … elles trouveront bien quelqu’un pour subvenir à leurs besoins d’amusement, quelqu’un de crédule et aux revenus certains !

Désinvolte, insouciante, inconsciente, Amélie ne se rend pas compte une seule seconde que l’organisation de son voyage est des plus catastrophiques ! En leadeuse, rien de ce qu’elle dit n’est pourtant remis en cause. Aussi, le jour J, les voila parties. Heureusement, Audrey a négocié avec son grand frère (très facilement manipulable dès qu’il est question de jolies filles) qu’il les amène jusqu’à mi-chemin … c’est-à-dire un petit village de province à quelques pas d’un grand axe autoroutier.

La troupe, armée de sacs à dos, décide d’arrêter les premières voitures qui passent par là … premier refus. Un peu interloquées (pourquoi diable cette personne leur a dit non ?!), les filles ne se démoralisent pas pour autant et, pour se donner du courage, sautent partout en criant de leurs voix exagérément aigües. Second refus. Puis le troisième, le quatrième. Bientôt, elles doutent, se demandent si elles vont bien arriver à bon port, certaines commencent même à s’impatienter.

La neige commence à tomber … le froid les enveloppe … et une voiture s’arrête enfin ! Le conducteur, un peu louche, leur propose de monter. Elles acceptent, naturellement. Avant qu’elles ne grimpent, il leur demande de charger elles-même leurs bagages à l’arrière du son monospace. Sans se soucier de rien, elles s’exécutent. A peine la portière du coffre claque-t-elle que le véhicule accélère, sans attendre les passagères. En guise de protestation, des attendez, attendez-nous ! Il leur faut quelques minutes pour comprendre que leurs sacs ont tout bonnement été volés …

Cindy se décide à appeler la police. Escorte jusqu’au commissariat. Déposition. Temps de perdu. Des six amies, seules quelques unes compte encore passer un bon séjour … sans leurs affaires ! Après avoir fait de l’oeil à un gradé, Hélène négocie qu’on les dépose au pas de course jusqu’à bonne destination (s’il vous plaiiiiiiiit monsieur l’agent ! vous me rendriez un énooooooorme service et toutes mes copines et moi vous serions tellement reconnaissantes ! le pauvre bougre ne pouvait qu’accepter …).

Plusieurs heures plus tard, elles ont retrouvé le sourire et, bien avant de penser au plus important (où dormir, par exemple), elles grimpent sur quelques pistes pour en descendre assises par terre, à même la neige, sans anorak ni combinaison, simplement en jean … pendant de longues minutes, elles dévalent les pistes ainsi, en criant, en ricanant, les vacanciers les regardant en secouant la tête, l’air de dire mais qu’elles sont stupides.

Bientôt, le soleil se couche … la station de ski est de moins en moins fréquentée, et leurs vêtements sont de plus en plus mouillés à force de frottement avec la neige. Aussi, Patricia, qui a repéré une laverie en venant, propose qu’elles aillent déposer leurs fringues fashion dans un sèche linge avant de trouver quoi manger et où dormir. Ni une ni deux, elles s’exécutent, se retrouvent donc uniquement vêtues de sous vêtements et de bottes … ce qui ne manquent pas d’attirer le regard de plusieurs jeunes hommes.

Sans trop y réfléchir, et sous l’impulsion d’Amélie, elles sortent, dans la rue, à la poursuite de ces mâles, notamment pour leur demander si elles peuvent dormir chez eux (s’il vous plaiiiiiiit). Refus … catégorique qui plus est. Une fois de retour dans la laverie, quelques secondes plus tard, elles se rendent compte que, pour la seconde fois de la journée, un petit malin les a détroussé de leurs vêtements … elles ont froid, elles sont démoralisées, n’ont plus rien et se demandent comment tout cela va finir !

fail_snow

De retour dehors, elles grelottent … à même la route, elles tentent de demander de l’aide … inutile de dire que tout le monde fuit ses jeunes femmes jugées folles, exhibitionnistes, et malsaines. Plus tard, elles passeront la nuit en garde à vue pour outrage sur la voie publique, voie publique où elles auront attrapé une fièvre de cheval. Merci Amélie pour ces vacances de rêve !

Revoyons les différentes erreurs qui ont été commises par le groupe de copines …

  • Pas de moyen de locomotion pour se rendre sur place, ce qui s’est soldé par un vol de sacs à dos : pourquoi ne pas avoir tout simplement pris la peine de louer, à moindre coût qui plus est, et pour beaucoup moins cher que le train, une voiture à un particulier ?
  • Pas de combinaison de ski, ce qui s’est traduit par voie de conséquence par la perte des quelques vêtements qu’il leur restait : … et dire qu’on se tue à vous expliquer que tout se loue sur e-loue, y compris les combis !
  • Pas d’endroit où dormir, d’où la nuit au poste de police : si les filles voulaient fuir les hôtels, et aller chez l’habitant à moindre coût, pourquoi ne pas avoir loué une chambre ou même un chalet entier ?!

Comme quoi, c’est certain, e-loue est un sacré remède contre la loose !

;)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


E-Loue.com 3222 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines