Magazine Environnement

Partenariat franco-kényan sur l’accès universel aux énergies propres en Afrique

Publié le 14 décembre 2010 par Sequovia

Partenariat franco-kényan sur l’accès universel aux énergies propres en Afrique

Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement et Raila Amolo Odinga, Premier Ministre kenyan ont annoncé aujourd’hui à Cancun le lancement de l’initiative franco-kényane visant à accélérer le versement des financements dédiés aux énergies propres promis à Copenhague. Le but est de garantir et de maximiser les flux de financement consacrés à la production, à la distribution et à la connectivité des énergies propres dans les pays les plus vulnérables aux changements climatiques, notamment en Afrique.

  • Un contexte de partenariat Europe-Afrique

L’initiative franco-kényane vient compléter le partenariat EU-Afrique sur l’énergie. Elle s’inscrit également dans la continuité du travail effectué dès Copenhague dans le cadre du plan Justice-Climat et de l’initiative « Energizing Africa ».

  • Ce nouveau partenariat mondial a pour objectif :

  • de créer un livre blanc sur la stratégie, pays par pays, d’accès de 100 % des populations à l’énergie dans les pays les plus vulnérables d’ici 2030 ;
  • de faciliter la mobilisation des financements précoces (« fast-start ») :
    o   en créant un registre recensant les financements et les actions du démarrage rapide, pour l’adaptation et l’atténuation,
    o   en identifiant les manques et en évitant les doubles comptes.
  • de travailler à la mise en place de financements innovants pour l’accès aux énergies propres ;
  • d’échanger sur les expériences/bonnes pratiques de mise en œuvre.
  • Déclaration des deux parties

« Cette initiative ambitieuse lancée aujourd’hui réunit tous les pays volontaires autour de projets concrets. Elle devra s’appuyer sur un élan politique et mobiliser l’ensemble des acteurs économiques, industriels et principaux bailleurs de fonds » a déclaré la ministre française.
« Cette initiative aidera à créer la confiance nécessaire pour engranger des progrès importants d’ici la COP17 de Durban. Elle créera également une dynamique utile pour permettre au Kenya d’atteindre son objectif de 100 % d’énergies vertes en 2017 » a déclaré le Premier Ministre kényan.

Une première réunion ministérielle sera organisée en février 2011.

  • L’avis Sequovia

La Conférence de Cancun, comme nous l’avons vu dans notre article de la veille, a débouché notamment sur la volonté de créer un fonds vert pour venir en aide aux pays les plus fragiles dans la lutte contre le réchauffement climatique. Cette initiative franco-kényane ne peut être que positive pour insuffler une nouvelle dynamique verte dans tous les coins du monde.

Pour en savoir plus sur les énergies propres : Fiches  solutions Energies renouvelables


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sequovia 1882 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte