Magazine Mode homme

Jeans, une planète en bleu

Publié le 14 décembre 2010 par Redingote

Jeans, une planète en bleu

On en a déjà parlé, le monde du denim peut s’avérer particulièrement abyssal. Plus l’on s’y intéresse et plus l’on découvre de détails historiques ou techniques passionnants. Ceci-dit, ce qui n’était réservé qu’aux plus fanatiques au début des années 2000 est en train de se développer pour toucher une partie bien plus large de la population, certainement pas prête à passer ses nuits à débattre du sens de la trame sur Superfuture. La toile brute non prélavée et le liseré sont devenus omniprésents, maintenant distribués par des grandes enseignes telles qu’Uniqlo, Marks & Spencer ou même H&M. Ce qui n’étaient il y a quelques années que des détails intéressants les plus passionnés d’entre nous sont maintenant reconnus par tous et devenus très abordables, même si cela a créé certaines dérives dénoncées par les puristes…

If you start getting interested in denim, you may never stop, the more you look into it, the more you discover amazing historical and technical details. Having said that, what was once only for denim fanatics is now getting interest from a wider range of the population, which is certainly not ready to spend nights arguing about the best between left or right hand fabric on Superfuture. Raw denim and selvage are now ubiquitous, being sold at multiples such as Uniqlo, M&S and H&M. Details only known by denim maniacs are now well recognized and affordable, even if it produces some excesses disliked by purists.

Jeans, une planète en bleu

Poussé par cet attrait croissant pour les détails historiques du jean, les ouvrages sur le sujet se multiplient, il n’est donc pas surprenant qu’aujourd’hui un documentaire se concentre sur l’histoire de la toile indigo. « Jeans, une planète bleue » nous plonge ainsi au coeur de l’histoire du jean et de la toile duquel il est issu. C’est avec plaisir que nous sont notamment livrés les témoignages de l’archiviste de Levi’s, du président de Momotaro Jeans (qui y fait une démonstration de teinture) et même de Jean Touitou. Nous retiendrons particulièrement la découverte de Ruedi Karrer, ce zurichois possédant une impressionnante collection de plus de 7000 jeans.

Following this growing trend around hitorical details of denim, many different books were released, the creation of a documentary about the indigo fabric therefore isn’t a surprise. « Jeans, a faded blue planet » is carrying us through the long history of jeans and its fabric, and contains some interesting comments from the Levi’s archivist, the president of Momotaro Jeans (who’s manually demonstrating the dying process) and even from Jean Touitou, APC’s founder. We were particulary interested in the story of Ruedi Karrer, a Swiss denim collector who owns more than 7000 pairs of jeans and plans to open his own museum.

Si vous êtes en France, il est possible de le voir sur le site d’Arte ou bien ci-dessous, sinon sur Vimeo.

Unfortunately, for now this documentary is only available in French. If you are in France, you can watch it on Arte’s webiste or right below, otherwise it is available on Vimeo.

Jeans, une planète en bleu from Sylvain on Vimeo.

Jeans, une planète en bleu


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Redingote 4513 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine