Magazine Football

Man Utd 1 - 0 Arsenal

Publié le 14 décembre 2010 par Dlem

Manchester United s'est imposé face à Arsenal grâce à un but dont Ji-Sung Park se souviendra longtemps. Les Red Devils récupèrent du coup la première place du classement, avant de se déplacer à Chelsea.

utd_arsenal_1_0_copie
Patrice Evra peut souffler, il pourra encore vanner les Gunners pendant au moins quelques mois. Mais le classique annoncé par Ferguson n'a pas eu lieu. Peu d'occasions et pas mal de déchet dans ce sommet. Et si United a dominé la première période, ponctuée par un but mérité, aussi bizarre soit-il, l'initiative fut laissée aux visiteurs après la pause. Ceux-ci se sont heurtés sur une défense de fer et aux contre-attaques rapides des Red Devils.

Même si 20 ans séparaient les deux gardiens de but de la partie, la différence d'âge était insignifiante entre les deux formations, n'en déplaise à Patrice. Et c'est peut-être au niveau de l'expérience des grands rendez-vous, ou de la culture de la victoire, que la différence s'est faite. Les Gunners sont venus pour prouver qu'ils en avaient dans le pantalon, pensant que la jouer dure suffirait à répondre au défi physique de Manchester. Résultat : cinq biscottes jaunes pour les hommes de Wenger, aucune pour United qui, sans être chatoyant, a montré aux esthètes d'Arsenal comment presser, récupérer le ballon proprement et gérer un résultat.

A l'annonce des compositions, Sir Alex étonnait encore son monde en décidant de laisser son meilleur buteur de la Premier League de Berbatov sur le banc, optant pour un 4-5-1 vite transformable en 4-3-3 en phase offensive, tactique habituelle en déplacement européen. Le manager écossais voulait contenir le milieu à 5 des Gunners, et comptait sur les montées de Nani et Park pour appuyer le seul Rooney en pointe. Anderson, Fletcher et Carrick se chargeaient donc de ratisser et de lancer les offensives, devant un back four désormais habituel composé de Rafael, Ferdinand, Vidic et Evra. Van der Sar était bien protégé.

Les deux équipes jouaient avec le frein à main, et ce n'est qu'à la 9ème minute qu'on eut droit à la première tentative au but. Rooney était à la réception d'un long dégagement de VdS et se jouait de ses deux défenseurs pour décocher une frappe sans danger pour le jeune Szczesny, dont c'était le dépucelage en Premier League. Arsenal répondait dans la foulée avec un centre d'Arshavin repris de la tête par Chamakh, directement sur VdS. La première grosse occasion pour United arriva à la 22ème minute. Une des nombreuses longues relances de Ferdinand était déviée de la tête par Nani et trouvait sur le flanc droit Fletcher, l'écossais centrait directement vers Rooney mais Squillaci dégageait de la tête à l'entrée du rectangle, où Nani attendait. Mais sa reprise de volée puissante était un rien trop croisée et filait en coup de pied de but. Old Trafford, très bruyant hier soir, a vibré. Une minute plus tard, suite à une belle remontée de balle initiée par le toujours très bon Rafel, Rooney alertait encore à distance le portier d'Arsenal, toujours sans succès. Le public chaud bouillant allait enfin exulter à la 41ème minute. Fletcher gagnait un duel de la tête et trouvait Rooney, qui déviait pour Nani à droite. Le portugais, très en jambes hier soir, donnait le tournis à Clichy qui parvenait tout de même à dévier légèrement le centre de l'ailier, qui trouva malgré tout la tête d'un Ji-Sung Park en déséquilibre, tout surpris de reprendre ce ballon, et encore plus de le voir terminer au fond des filets, via le poteau. 1-0. 4ème but de la saison en championnat pour Park, et 4ème but de sa carrière à MU face aux Gunners. Cet avantage récompense alors l'équipe la plus entreprenante, juste avant la rentrée aux vestiaires.

Des Gunners impuissants

Comme on pouvait s'y attendre, les Gunners reprenaient la partie en accélérant le tempo mais c'étaient encore et toujours les Red Devils qui se montraient les plus dangereux, d'abord via un centre de Nani dévié en urgence en corner par Song, juste devant Rooney, puis sur une action entre Rooney et Anderson. L'anglais, excellent dans son rôle de pivot hier soir, déviait un nouveau très bon dégagement de VdS pour le brésilien, qui rejouait avec Rooney. Wayne, pris entre trois défenseurs, parvenait encore à distiller une passe pour Anderson mais celui-ci manquait son duel avec Szczesny, bien resté sur ses appuis (54ème). Comme souvent dans ces cas-là, une balle de 2-0 peut vite se transformer en 1-1. C'est ce qu'on craindra deux minutes plus tard : Nasri alertait VdS d'une frappe croisée du gauche que le portier hollandais ne pouvait capter, le ballon revint dans les pieds de Chamakh mais son tir à bout portant était stoppé par un geste défensif de très grande classe du capitaine Vidic. Ouf ! Arsenal vient de laisser passer sa chance. Malgré un United qui ne parviendra pas à faire le break. Comme sur ce contre initié par le très en forme Anderson, qui trouvait Nani à droite qui manquait son geste technique pour éliminer Clichy. Mais, comme un symbole, le portugais fonçait récupérer le cuir dans les pieds de son adversaire du soir et se présentait alors face au but, légèrement décalé à droite. Malheureusement, il choisit de tirer en force et son envoi fila vers la tribune, sous le regard coléreux d'un Rooney qui attendait une passe au point de penalty. Cette action résumait parfaitement le match de Nani, excellent sur son flanc mais maladroit en zone de finition, que ce soit par ses tirs ou ses centres, malgré sa passe décisive fort heureuse.

Peu après l'heure de jeu, Wenger procèdera à deux changements Rosiscky et Wilshere laissant leurs places à Fabregas et Van Persie. Mais c'est encore United qui mettait le nez à la fenêtre. Park décalait Evra sur la gauche, le français trouvait ensuite Anderson à l'entrée du rectangle qui sans se poser de questions reprenait ce ballon en un temps mais son tir passa juste à côté du montant droit de Czszesny (68ème). A la 72ème, On croit alors le match plié lorsque monsieur Webb accorde un penalty généreux à United, suite à une nouvelle action dangereuse de Park, Anderson et Nani. Parti déborder à droite, le technicien gagnait encore et toujours son duel face à Clichy, qui en glissant touchait le ballon du bras, sous les yeux d'un juge de touche un peu sévère. Le spécialiste es peno Wayne Rooney prenait alors sa course habituelle mais son tir puissant s'envolait au-dessus du but. Ce raté nous garantissait encore 20 bonnes minutes de stress. Jamais pourtant les Gunners ne nous feront sursauter, malgré l'entrée de Walcott, et malgré l'incapacité de United à conserver le ballon, préférant balancer de longs ballons pour un Wayne Rooney bien isolé. Et pourtant, sur une de ces relances, le ballon de Ferdinand trouvait Wazza, oublié par Koscielny. Mais le jeune gardien des Gunners parvenait à toucher le très joli petit ballon piqué de WR10.

1-0 score final et score suffisant pour empocher trois points mérités sur l'ensemble du match. Les Red Devils retrouvent la première place, et ce malgré un match de retard par rapport à ses rivaux. Arsenal n'a jamais pu développer son jeu, même quand United les a laissé venir. Symboliquement, leur meilleur joueur du moment, Samir Nasri, fut quasiment invisible, tout comme Arshavin, pourtant généralement en verve face aux grosses écuries. Ce fut un match sérieux de la part de United, très solide en phase défensive, avec une grosse solidarité, et plutôt affûté devant, malgré un manque de réalsime en phase de conclusion. On peut regretter le manque d'occasions franches face à cette défense friable, mais on ne joue pas face à Arsenal comme face à Blackburn. On peut râler sur le penalty de Wayne Rooney, mais marquer sur une telle décision eut été du vol. On peut pointer du doigt de nombreuses passes ratées ou la multiplication des longs ballons en fin de partie, mais au final, nous avons vaincus les leaders, sans aucune discussion possible, et c'est bien là l'essentiel.

Au niveau individuel, mention spéciale à toute la défense, absolument intraitable. Ferdinand et Vidic ont joué dans un fauteuil, pendant que Rafael et Evra, en plus d'assurer leur boulot défensif, participaient beaucoup offensivement. Sur les flancs, Park et Nani ont parfaitement rempli leurs rôles de soutiens offensifs, tout en participant activement à la récupération. Au milieu, Anderson a de nouveau été excellent, manquant de peu son deuxième but de la semaine. Carrick a fait du Carrick, bourde en moins, et Fletcher fut peut-être la seule déception de la soirée. L'écossais, toujours aussi travailleur, est encore loin du niveau qui fut le sien ces dernières saisons. Devant, Wayne Rooney a fait passé une mauvaise soirée à Koscielny et Squillaci et a encore une fois été très bon dans le jeu collectif, il aurait mérité un petit but, autrement que sur son penalty raté.

Nous avons désormais 34 points, c'est deux de plus que notre adversaire d'hier et que celui de dimanche prochain. Avec un match en moins, cela nous met dans une position pas dégueu à cette période de l'année. Un bon résultat au Bridge lancerait définitivement notre saison, et ce 19ème titre que certains voyaient déjà rester à Londres il y a quelques semaines, serait plus que jamais envisageable. Je ne sais pas vous, mais moi je me réjouis d'être dimanche !

United : Van der Sar, Rafael, Ferdinand, Vidic, Evra, Nani, Fletcher, Carrick, Anderson (Giggs), Park, Rooney.

Pas utilisés : Kuszczak, Brown, Smalling, Obertan, Chicharito, Berbatov.

Homme du match : Ils sont nombreux à prétendre à ce titre. Park, pour son but et son activité incessante, Anderson, pour son excellente prestation d'ensemble, ou Nani, pour la menace constante qu'il représenta. Mais mon vote ira cette fois à notre valeureux capitaine Nemanja Vidic. Artisan de cette clean sheet comme tous ses coéquipiers de la défense, le bûcheron serbe fut un rock pendant 90 minutes, dans les airs ou sur terre, avec un sauvetage in extremis de grande classe face à Chamakh comme cerise sur le gâteau.

Résumé video :


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Scunthorpe Utd 2 - 5 Man Utd

    Scunthorpe

    Ferguson, apparemment en mission d'observation en Espagne, avait confié ce soir les rênes de l'équipe à son assistant Mike Phelan. Lire la suite

    Par  Dlem
    FOOTBALL, SPORT
  • En attendant Scunthorpe Utd - Man Utd

    attendant Scunthorpe

    La prestigieuse (ou pas) Carling Cup fait son retour ! La Coupe de la Ligue anglaise n'est certes pas la plus sexy des compétitions, mais elle représente un... Lire la suite

    Par  Dlem
    FOOTBALL, SPORT
  • Valence 0 - 1 Man Utd

    Valence

    Du match pourrave au résultat idéal, la frontière est parfois très mince. Heureusement pour nous, United l'a franchie ce soir en toute fin de partie. Compte... Lire la suite

    Par  Dlem
    FOOTBALL, SPORT
  • En attendant Sunderland - Man Utd

    attendant Sunderland

    Septième journée de championnat et déplacement au Stadium of Light de Sunderland. Cette visite dans le nord de l'Angleterre, sur sa côte est plus précisément,... Lire la suite

    Par  Dlem
    FOOTBALL, SPORT
  • Sunderland 0 - 0 Man Utd

    Sunderland

    Mes chers amis, j'ai mal. Mal aux yeux après 90 minutes d'un match insipide, mal à mon club qui ne parvient plus à s'imposer en Angleterre hors de son stade et... Lire la suite

    Par  Dlem
    FOOTBALL, SPORT
  • En attendant Man Utd - Bursaspor

    attendant Bursaspor

    Nous allons tenter d'oublier Wayne Machin pour nous concentrer sur notre match européen de ce soir face aux turcs de Bursaspor. Lire la suite

    Par  Dlem
    FOOTBALL, SPORT
  • Man Utd 1 - 0 Bursaspor

    Bursaspor

    Strict minimum pour Manchester United hier soir en Ligue des Champions. Les Red Devils se sont en effet contenté d'un petit 1-0, des oeuvres du toujours plus... Lire la suite

    Par  Dlem
    FOOTBALL, SPORT

A propos de l’auteur


Dlem 1447 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines