Magazine F1/moto

La FIA sera plus dure dans ses sanctions

Publié le 14 décembre 2010 par Jg56

La FIA va donner davantage de pouvoir aux commissaires de course à partir de la saison prochaine. En 2011, ceux-ci pourront dorénavant exclure un pilote d'un Grand Prix, ce qui ne se faisait pas en 2010.
Dans la nouvelle règlementation récemment publiée, il est en effet désormais possible pour les commissaires de rayer un pilote du classement ou de l'exclure de l'événement suivant. Ces deux nouvelles sanctions complètent celles déjà en vigueur : la simple réprimande, le drive-through, la pénalité en temps et la pénalité de places sur la grille de départ. Les commissaires de course auront donc un large éventail de pénalités à leur disposition.
D'ailleurs, les manœuvres susceptibles d'être réprimandées de la sorte ont été détaillées et certaines "modalités" ont été modifiées par rapport à la saison passée, qui a servi de support pour élaborer cette liste de manœuvres proscrites.

Il sera donc interdit de gêner les autres pilotes, en effectuant plus d'un mouvement pour défendre sa position, c'est-à-dire que les zigzags sont interdits, ou en tassant délibérément une voiture au-delà de la limite de la piste, ou en effectuant tout autre changement anormal de direction.
Les pilotes doivent par ailleurs se trouver en piste à tout instant, sans couper les virages comme il se fait parfois ; les commissaires de course seront donc plus sévères dans ce domaine. Pour faciliter l'application de cette mesure, les lignes blanches qui délimitent la piste à emprunter sont considérées comme la délimitant et y sont inclues, contrairement aux vibreurs. Un pilote sera donc jugé coupable d'avoir quitté la piste si plus aucune partie de la voiture ne reste en contact avec le circuit. Cependant, si une voiture devait quitter la piste pour une raison quelconque, le pilote peut la rejoindre mais en s'assurant de la sécurité en la reprenant et sans en tirer avantage, c'est-à-dire sans en profiter pour doubler un concurrent.
Enfin, dès qu'une voiture est rattrapée par une monoplace en passe de lui prendre un tour, le pilote rattrapé doit laisser passer le plus rapide à la première opportunité. Si le pilote rattrapé ne laisse pas passer le plus rapide, les drapeaux bleus lui seront agités pour lui signifier qu'il doit s'écarter devant le pilote le plus rapide. Tout pilote ignorant trois drapeaux bleus d'affilée sera cité auprès des commissaires après la course, qui pourront ainsi le sanctionner. Cela arrive souvent avec les petites équipes, et malheureusement, les pilotes ne sont pas souvent prévenus par radio qu'ils doivent s'écarter suffisamment tôt.

La FIA sera plus dure dans ses sanctions


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jg56 34 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines