Magazine Photos

Jean-Joseph SONY (Haïti).

Par Ananda

 

La façade de la liberté.

mon peuple

a pris son ticket


pour visiter la citadelle

le symbole de la pilule

de la convalescence


la promesse de son humanité est volée

depuis des siècles

rive de pénitence remplace le silence avec ses teints hautains


son billet crispé chiffonné tordu et mordu

suffoqué humilié et oublié dans ses mains de poussières

ses pieds troués de maux

sa voix blessée et fatiguée

cherchant ce que l'on a promis

la façade de la liberté

emprisonnée

dans un voyage perpetuel


 mon peuple

a pris son ticket


escale à la croisée des funèbres

bible perdue dans les vacarmes silencieux

St père est fatigué après avoir halté les manifestants

il tourne son dos

les sueurs de son visage emportent-elles les bâtons de ce peuple au cours de la traversée

ou bien cette citadelle est imprenable


quelles chansons

quelles torsions de voix

quels cris


quelle danse à contre homme

et quelle danse au bal des faux !


la chanson de mes Frères est une complainte une plainte

une quête d'humanité volée


la chanson des faux frères

est une chanson préconisée une chanson de  bal masqué

une chanson qui grignotte la vérité comme une nonagénaire violée

ou comme  la duperie de l'innocence d'une enfant


Frères ! dites moi combien de mots et de claquements

pour faire danser l'Artibonite et relever le  chapeau du soleil

dites moi combien d'yeux et de loupes

pour percer l'orée et regarder le dos du temps


la citadelle

n'est pas dans une bouteille de fer

la façade

son intérieur est l'existence.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ananda 2760 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines