Magazine High tech

Utiliser l’iPad comme support de présentation

Publié le 17 décembre 2010 par Romainbochet

Pour la soutenance de mon stage à Logica, j'ai eu l'occasion d'utiliser un iPad (gracieusement prêté) pour faire passer mes slides. Voici quelques retours sur l'utilisation de ce périphérique qui apparaît comme particulièrement adapté pour ce type d'exercice.

Il est possible d'utiliser Keynote sur iPad, une application iWork (9,99 $ US) qui vous permettra de projeter votre présentation via un câble convertisseur dock - VGA. Cette application fait partie des rares qui peuvent être projetées sur l'écran (et la projection sur l'écran ne peut être faite que si le logiciel est en mode présentation, et pas concepteur). Le câble connecteur n'est pas gratuit, puisqu'il coûte la modique l'exorbitante somme de 29 $ US pour un câble de 10 cm sur le store Apple.

Connecteur Dock VGA

Connecteur Dock VGA

Au premier, abord l'interface du logiciel est un peu déroutante, puisque tous les outils ne peuvent pas être affichés sur l'écran ; il s'agit donc de faire une chasse à la fonctionnalité. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, il est relativement facile (au bout de quelques minutes) de créer des slides sur une présentation, d'autant plus si vous utilisez un des nombreux (et fort graphiques) thèmes d'iWork.

Si il est simple de créer des présentation, en importer une place la barre plus haut. En effet, même si un petit paragraphe sur l'importation depuis Powerpoint existe dans la page de présentation de Keynote pour l'iPad, sachez que c'est sans doute un trait d'humour de la part du publicitaire qui l'a écrit ; soit il n'a jamais fait la manipulation, soit il est d'une solide mauvaise foi. Oubliez Smart Art, polices standard et exotiques (Arial par exemple), figures alignées, rien de tout ça ne passera.

Résumé : une bonne présentation sous Keynote pour iPad est simple ou faite sur un autre logiciel Keynote (iPad ou un Mac).

L'autonomie de l'iPad se révèle être un point fort (et heureusement, car le connecteur VGA occupe le dock et interdit la recharge). Le mode présentation ne demande sans doute pas beaucoup de ressources et consomme donc peu de batterie (par rapport à une vidéo par exemple).

Durant la soutenance, on a accès à un mode présentation utile (exactement comme sur Keynote). De plus, un pointeur laser simulé est disponible en faisant un long appui avec son doigt et en le déplaçant sur l'écran. Attention toutefois à cette fonctionnalité, car il est simple de passer à la slide suivante au lieu de d'afficher la mire laser si on relève le doigt trop tôt.

Etui pour iPad

L'étui pour iPad permet de l'incliner de manière agréable

En ce qui concerne la présentation elle même, il reste relativement dur de tenir l'iPad à la main si la présentation dure plus de 10 minutes (ce qui est dû à son poids). Une table est donc la bienvenue, mais attention, si vous êtes trop grand, vous vous exposez à ne rien voir de ce qui est actuellement sur l'écran. Si possible, prévoyez aussi un support pour ne pas avoir a regarder la tablette à l'horizontale, ce qui est surprenant de la part d'un orateur.

Une dernière petite astuce : ne pas torturer le connecteur au niveau du dock, car le risque de perte de connexion avec le vidéo projecteur est important.

Keynote

C'est prouvé ; les Égyptiens ont utilisé l'iPad pour construire les pyramides.

Pour résumer, malgré tous les petits inconvénients que j'ai cités, l'iPad reste quand même un outil puissant pour tout ceux qui veulent faire des projections sur écrans, même si le poids est un peu rédhibitoire. Il faudra quand même s’entraîner un petit peu pour que la présentation se passe sans aucune anicroche.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Romainbochet 5 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine