Magazine Sexo

La sodomie gagne du terrain et amène les femmes à l'orgasme

Publié le 20 décembre 2010 par Ollyboutique

Une nouvelle enquête sur la sexualité des américains publiée par Journal of Sexual Medicine  se révèle très intéressante et peut a coup sure se refléter sur la sexualité des  Français et Européens.
On s' aperçoit de l' augmentation des rapports homosexuels et oraux chez les adolescent mais surtout de l' augmentation de la sodomie chez la femme, étant reconnue comme une source d'orgasme.

1. Ce que font les ados:

Entre 14 et 15 ans, 10% des garçons affirment avoir eu des rapports vaginaux. Entre 15 et 16 ans, ils sont 30%. Pour les 18-19 ans, ce chiffre atteint les 60%. Pour les filles, la trajectoire est presque identique. Le sexe oral suit la même tendance: à 14-15 ans, 9% des garçons déclarent avoir déjà pratiqué le cunnilingus. Entre 16 et 17 ans, ils sont 20%, et entre 18 et 19 ans, 61% d'entre eux l'ont déjà fait. Parmi les filles âgées de 14 à 15 ans, 13% ont pratiqué le sexe oral sur un garçon, entre 16 et 17 ans elles sont 29%.Aujourd'hui, il paraît idiot de s'interroger sur l'anormalité de cette pratique, en effet  le sexe oral est devenu une pratique courante chez les adultes mais  aussi comme le montre les précédents chiffres  chez les  adolescents et les jeunes gens.

2. Homosexualité.

Apparemment, les gens sont nombreux à tenter des expériences homosexuelles, mais seulement la moitié se rend compte que c'est leur truc.Entre 18 et 19 ans, 10% des hommes déclarent avoir pratiqué la fellation. Un chiffre bien plus faible chez les 20-30 ans ainsi que chez les trentenaires. Mais à la quarantaine et la cinquantaine, 13% des hommes affirment l'avoir fait, et 14 à 15% avoir déjà reçu une fellation par un autre homme. Parallèlement, 11% des hommes âgés de 20 à 24 ans déclarent avoir eu des relations anales. Un nombre qui baisse de façon inexplicable pour la tranche d'âge suivante, mais augmente ensuite de façon constante, pour se stabiliser à 9% chez les quarantenaires et les cinquantenairesEn ce qui concerne les femmes, l'écart entre l'homosexualité «pour essayer» et l'homosexualité «régulière» est encore plus important. Entre 20 et 49 ans, elles sont 10 à 14% à avoir déjà fait un cunnilingus, mais dont seulement un quart au cours de l'année passée.

5. Sexe anal.

C'est là que les choses deviennent intéressantes. En 1992, 16% des femmes âgées de 18 à 24 ans déclaraient avoir essayé la sodomie. Aujourd'hui, 20 % des 18-19 ans affirment l'avoir fait, 40% pour les 20-24 ans. En 1992, toutes tranches d'âge confondues, 33% des femmes avaient déjà pratiqué le sexe anal. En 2002, 35%, et aujourd'hui, elles sont 46%.
En plus ce sont les chiffres donnés par les femmes, on est sûrement même en dessous de la vérité.
Alors pourquoi tant de sodomies? Sont-elles contraintes et forcées?

Il semblerait que non. Regardez plutôt les statistiques sur l'orgasme. Parmi les femmes ayant eu une pénétration vaginale au cours de leur dernier rapport sexuel, elles sont 65% à avoir atteint l'orgasme. 81% pour celles qui ont reçu un cunnilingus, et parmi celles qui ont pratiqué la sodomie 94%.


Plus les pratiques sont nombreuses au cours du même rapport sexuel, plus les femmes ont de chance d'atteindre l'orgasme. Et ce sont toutes ces activités périphériques qui ont permis à ces femmes de jouir; la sodomie c'était juste une pratique parmi d'autres.
Si le sexe anal est un indicateur de la satisfaction sexuelle des femmes, alors levons nos verres à ces nouvelles révélations. À la vôtre, mesdames. Cul sec.
source: 
William Saletan
www.slate.fr

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ollyboutique 10 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines